Jump to content
Gabriel Montigny

Il te suffit d'écrire

Recommended Posts

Seawulf
Posted (edited)
il y a 8 minutes, Gabriel Montigny a dit :

Te lire c'est entendre ton souffle
murmurer ta voix
C'est entendre ton rythme
comme si c'était toi

 

C'est crever les ciels de septembre
à l'orage décimant
C'est voler l'or de l'automne
pour en habiller l'ocre de ma vie

 

il y a 8 minutes, Gabriel Montigny a dit :

C'est le divin du récit
le cocher du voyage
la sirène mourante
à l'aube des départs

 

C'est l'éternité qui se construit
au feu de la syntaxe
le présent alangui 
sur la dépouille de naguère

 

Quand je te lis
je sens ton odeur
déclinée au mordoré
d'une peau que rien n'efface

Superbes passages. Poésie messagère, comme une intention, un appel. Comme une envie d'exister à deux. Je n'ai plus de coeur. Je repasserai. 

Edited by Seawulf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Myrtille
Posted (edited)

Quant à moi j'ai un cœur que je décerne ici, pour l'amour dédié à cette femme.

Edited by Myrtille

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Des mots puissants qui accroissent l'intensité de la lecture pour un amour profond. J'aime particulièrement cette strophe

Il y a 1 heure, Gabriel Montigny a dit :

Quand je te lis
je sens ton odeur
déclinée au mordoré
d'une peau que rien n'efface

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Un geyser de poésies longtemps retenu et contenu et qui explose en une éruption de sentiments. J'aime beaucoup les références mystiques. Chapeau Gabriel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tristamourir

Merci pour ce magnifique poème qui m'a procuré une grande joie tout au long de ma lecture.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep
Posted (edited)

Le (ou la) destinataire  de votre poème est fortement incité à  vous répondre mais je crains qu’il ne soit intimidé par la force et la qualité de votre lyrisme difficile à égaler.

Edited by Jeep

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

Il suffit d'écrire pour que les fantômes reviennent, alignés en caractères, ciblés en mots, assis en phrases. Il suffit d'écrire pour pouvoir les tuer, la syntaxe en peloton, la grammaire en échafaud. Il suffit d'écrire pour se saisir de la vie, à défaut de la saisir.

Puis il suffit d'être lu.

Puis il suffit de vivre.
Gabriel, ce poème est superbe, sincèrement. Je crois que c'est mon préféré de toi maintenant.

Si j'étais la destinataire, je dirais d'accord sans hésiter l'ombre d'un instant ! 😊

Share this post


Link to post
Share on other sites
Banniange
Il y a 15 heures, Gabriel Montigny a dit :

C'est le divin du récit
le cocher du voyage
la sirène mourante
à l'aube des départs

 

C'est l'éternité qui se construit
au feu de la syntaxe
le présent alangui 
sur la dépouille de naguère

Parmi tant d'autres....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Carine
Le 06/03/2020 à 17:07, Gabriel Montigny a dit :

Quand je te lis
je sens ton odeur
déclinée au mordoré
d'une peau que rien n'efface

Comme @Joailes j’aime particulièrement cette strophe, tout en sensualité. 
Mais le poème en entier est magnifique, bravo. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Christian Bello

je me suis senti parmi l'élu(e) destinataire de cet hommage à l'écriture

et ça ça vaut bien toutes les amitiés poétiques que je vous dois! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane
Le 06/03/2020 à 17:07, Gabriel Montigny a dit :

 

Écris moi « je vis »
écris moi « d'accord »
écris moi ta vie

Chiche 😁

je vis ! D accord !

 

non...je plaisante ...encore que, je ris en pensant que si toutes les dames du site te répondent la même chose, tu n’aurais sans doute aucune peine à toutes les satisfaire ( littérairement s’entend 😂) tellement tes textes sont riches en émotion et sensualité à fleur d’âme, en formules amoureuses

et mots choisis reflétant si bien et si fort tes sentiments...

C est très très beau Gabriel ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lina
Le 06/03/2020 à 17:07, Gabriel Montigny a dit :

C'est le divin du récit
le cocher du voyage
la sirène mourante
à l'aube des départs

Ces quatre vers me bouleversent singulièrement, mais tout est éclatant dans ce texte gorgé d'amour. Quelle écriture généreuse et délicate !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver
Posted (edited)

@Gabriel Montigny,

 

Quand je te lis, je me marre tellement c'est beau comme l'anaphore où tu te vautres sans vergogne pour notre plus grand bonheur ! 

 

Edited by Marc Hiver

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Un poème pour notre bonheur de vous lire, un poème à déclamer.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mercoyrol

Un poème d'une sincérité extraordinaire, transparent et lumineux...

Le 06/03/2020 à 17:07, Gabriel Montigny a dit :

Quand je te lis
je pleure à la cursive
la plume d'enfant
tachée de violet

Passage particulièrement touchant...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Epicene

Une écriture forte, prenante, que j'affectionne

Merci pour ce(s) partage(s)


Belle soirée à vous

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eobb
Le 06/03/2020 à 17:07, Gabriel Montigny a dit :

Car

 

Te lire

 

Le 06/03/2020 à 17:07, Gabriel Montigny a dit :

C'est

 

Le 06/03/2020 à 17:07, Gabriel Montigny a dit :

le cocher du voyage

Dans les yeux du cocher, le voyage est tout autre et lire le voyage d'une écriture en le regardant puis en regardant de cette même manière celle ou celui est une belle invitation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny
Le 06/03/2020 à 17:15, Seawulf a dit :

 

Superbes passages. Poésie messagère, comme une intention, un appel. Comme une envie d'exister à deux. Je n'ai plus de coeur. Je repasserai. 

@Seawulf L'intention, l'appel c'est l'essence même de la poésie.

Le 06/03/2020 à 18:06, Myrtille a dit :

Quant à moi j'ai un cœur que je décerne ici, pour l'amour dédié à cette femme.

@Myrtille J'ai toujours su que vous étiez une femme de cœur.

Le 06/03/2020 à 18:50, Joailes a dit :

Des mots puissants qui accroissent l'intensité de la lecture pour un amour profond. J'aime particulièrement cette strophe

 

@Joailes On ne saurait faire de la poésie sans amour profond, n'est-il-pas!

Le 06/03/2020 à 21:18, Frédéric Cogno a dit :

Un geyser de poésies longtemps retenu et contenu et qui explose en une éruption de sentiments. J'aime beaucoup les références mystiques. Chapeau Gabriel.

@Frédéric Cogno  C'est l'enthousiasme de l'élan qui donne naissance au lyrisme.

Le 06/03/2020 à 22:47, Eathanor a dit :

Ce texte est une suite de superbes fulgurances poétiques.

Je salue la performance.

@Eathanor  Astéro-Hache, Fulguro-poing, Corno-fulgur, Rétro-Laser, Planitron, Mégavolts, Pulvonium sont mes outils de base!

Le 06/03/2020 à 22:55, Tristamourir a dit :

Merci pour ce magnifique poème qui m'a procuré une grande joie tout au long de ma lecture.

@Tristamourir S'il y a de la joie, alors bonjour, bonjour les hirondelles!

Le 07/03/2020 à 01:40, Jeep a dit :

Le (ou la) destinataire  de votre poème est fortement incité à  vous répondre mais je crains qu’il ne soit intimidé par la force et la qualité de votre lyrisme difficile à égaler.

@Jeep J'aime beaucoup votre approche inclusive du poème!

Le 07/03/2020 à 07:14, Natacha Felix a dit :

Il suffit d'écrire pour que les fantômes reviennent, alignés en caractères, ciblés en mots, assis en phrases. Il suffit d'écrire pour pouvoir les tuer, la syntaxe en peloton, la grammaire en échafaud. Il suffit d'écrire pour se saisir de la vie, à défaut de la saisir.

Puis il suffit d'être lu.

Puis il suffit de vivre.
Gabriel, ce poème est superbe, sincèrement. Je crois que c'est mon préféré de toi maintenant.

Si j'étais la destinataire, je dirais d'accord sans hésiter l'ombre d'un instant ! 😊

@Natacha Felix Je note, je note 😋 dans mon petit carnet!

Le 07/03/2020 à 08:51, Banniange a dit :

Parmi tant d'autres....

@Banniange Merci de votre partage.

Le 07/03/2020 à 09:02, Marioutch a dit :

Quelle chance a cette femme d’être aimée ainsi ! 

@Marioutch Je ne crois pas à la chance, à peine au destin et surtout à l'élan.

Le 07/03/2020 à 19:01, Thierry Demercastel a dit :

Poème puissant, que j'ai lu à voix haute avec grand plaisir.

@Thierry Demercastel Je lis toujours à haute voix mes poèmes, c'est  l'indispensable validation d'usine!

Le 07/03/2020 à 21:33, Carine a dit :

Comme @Joailes j’aime particulièrement cette strophe, tout en sensualité. 
Mais le poème en entier est magnifique, bravo. 

@Carine j'ai aimé votre commentaire en entier moi aussi ^^.

Le 07/03/2020 à 21:50, Christian Bello a dit :

je me suis senti parmi l'élu(e) destinataire de cet hommage à l'écriture

et ça ça vaut bien toutes les amitiés poétiques que je vous dois! 

@Christian Bello Un bon poème doit toujours être double, s'adresser à quelqu'un et aussi à l'humanité entière. Et bien sur à la camaraderie des poètes! 🙂

Le 08/03/2020 à 09:02, Diane a dit :

Chiche 😁

je vis ! D accord !

 

non...je plaisante ...encore que, je ris en pensant que si toutes les dames du site te répondent la même chose, tu n’aurais sans doute aucune peine à toutes les satisfaire ( littérairement s’entend 😂) tellement tes textes sont riches en émotion et sensualité à fleur d’âme, en formules amoureuses

et mots choisis reflétant si bien et si fort tes sentiments...

C est très très beau Gabriel ! 

@Diane Je note aussi dans mon petit carnet. 😄  Il ne saurait y avoir de challenge que je ne puise relever. 😜

Le 08/03/2020 à 09:22, Lina a dit :

Ces quatre vers me bouleversent singulièrement, mais tout est éclatant dans ce texte gorgé d'amour. Quelle écriture généreuse et délicate !

 

@Lina Je suis héritier de Cyrano, le nez en moins, et me donne à corps perdu dans la fougue de Verbe !

Le 08/03/2020 à 09:59, Marc Hiver a dit :

@Gabriel Montigny,

 

Quand je te lis, je me marre tellement c'est beau comme l'anaphore où tu te vautres sans vergogne pour notre plus grand bonheur ! 

 

@Marc Hiver Anaphoriquement vautre!

Le 08/03/2020 à 10:53, Aubussinne a dit :

Un poème pour notre bonheur de vous lire, un poème à déclamer.

 

@Aubussinne Que voilà une bien jolie déclamation d'amour Mireille! 🙂

Le 08/03/2020 à 21:03, Mercoyrol a dit :

Un poème d'une sincérité extraordinaire, transparent et lumineux...

Passage particulièrement touchant...

@Mercoyrol Les poèmes sont des cris d'enfant qui ont traversé nos âges...

Le 08/03/2020 à 22:51, Epicene a dit :

Une écriture forte, prenante, que j'affectionne

Merci pour ce(s) partage(s)


Belle soirée à vous

@Epicene Ma seule ambition est de parler au cœur.

Il y a 3 heures, Eobb a dit :

 

 

Dans les yeux du cocher, le voyage est tout autre et lire le voyage d'une écriture en le regardant puis en regardant de cette même manière celle ou celui est une belle invitation.

@Eobb La poésie est une éternelle invitation au voyage...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...