Jump to content

Je vais coudre une aile


Recommended Posts

Marc Hiver

@Lina,

 

Poésie douce-amère, claire-obscure, souple-dure. Ma conclusion est simple, directe et sincère : hop ! un coeur.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Seawulf
il y a une heure, Lina a dit :

Viens te coucher

Il neige depuis longtemps

Sur l’écran devenu

ton unique fenêtre

Où tu te disperses

 en sombres solitudes

Un très beau texte, au titre merveilleux. Poésie intimiste jusqu'à la confidence. 

Edited by Seawulf
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Jeep

Un texte sensible et émouvant qui dessine entre les mots le portrait empli d’amour  d’une personne âgée. Un cœur touché!

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Cette tendre volonté fait violence à la solitude. Coudre une aile, si seulement, quelle merveilleuse idée. Un coeur pour votre poème qui déborde  d'amour. Merci.

Link to post
Share on other sites
Filae77
Il y a 20 heures, Lina a dit :

Je vais coudre une aile

....

Et ton cœur rempli d'Elle 

Bonjour @Lina, je mets un cœur pour ce texte trés émouvant, les images et les mots ,forts et délicats à la fois (sujet oblige)

(tout le monde l'aura compris) , la narratrice s'adresse à son père malade et seul et dont le monde va de la télévision (les programmes sont depuis longtemps

terminés ,métaphore sur sa propre vie ?) et le souvenir de sa femme défunte et chérie ->Elle -E majuscule c'est la moindre des choses-

Qu' y a t'il de remarquable ? Dans ce texte et s'agissant de protéger celui qu'elle aime ,la narratrice se montre déterminée, pleine de courage et de force.

à contrario des textes où elle semble hésitante et peu sure d'elle même s'agissant de ses propres attentes, ici c'est la mère courage qui parle.

je vais coudre une aile -> (une seule ?) magistral ! peut rappeler tristement l'expression avoir un (seul) pied dans la tombe  mais également la possible

destinée d'ange qui attend le Père.  Sans doute cette aile cousue doublée du souvenir d'Elle  allégera sa souffrance .

Les plus poètes d'entre nous décèleront peut-être la présence d'un ange  dans ce texte ,(c'est la narratrice elle même.....)

 

 

 

    

 

  • Aimé 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Myrtille

Très belle poésie, son titre une merveille, la souffrance donne un pouvoir à l'écriture.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Votre texte est extrêmement émouvant et même poignant Lina...

Et en même temps, en lisant, on ressent toute l'impuissance que l'on peut

éprouver en disant ces mots, d'amour et de réconfort, dont on sait qu'ils seront

inutiles, et que c'est à soi même qu'on les dit...

Link to post
Share on other sites
Eau de brume

Une triste et dure réalité,mystérieusement embellie par une magnifique poésie. 

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Ladouce

   Bonjour Lina,

     Votre poème Un merveilleux message d’amour, doublé d’une souffrance incommensurable d'être le témoin impuissant, de l’enfer quotidien que vivent nos êtres chers.

    Seule cette « aile cousue au corps poids mort » cherche à tromper la triste réalité....le temps de l’écriture de ce  poème si délicat, si pur.

     Merci @Linapour votre émouvant et précieux partage. Un coeur supplémentaire pour vous accompagner.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Eobb

La vie de chair dans laquelle des sentiments vont et viennent puis disparaissent, cette vie, belle et douloureuse. Un tendre poème qui voudrait se réveiller tant la réalité paraît irréel par moment. Je le ressens ainsi.

  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Jean Luc

Oui, un poème d'amour triste sur la fin de vie d'un homme seul face à sa vieillesse. Le texte est touchant et beau.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Lina
Posted (edited)

merci @Muriell , oui, coudre une aile , ou rapiécer le coeur brisé , comme vous le dites si bien : "si seulement..." 

 

 

@Filae77, vous lisez dans  mes mots tout ce qui me compose avec une grande justesse et une grande sensibilité, un seul coeur ne suffit pas à vous remercier, en voici un ruban coloré ❤️ 🧡 💛 💚 💙 🤎 🤍 , c'est un peu enfantin toutes ces couleurs, me direz- vous peut -être, mais j'ai du mal à grandir 😊

 

merci @Myrtille, l'écriture nous décharge un peu de la souffrance.

 

merci @Diane, bien sûr que l'on adresse ces mots à son propre coeur, c'est un dialogue avec soi-même ... 

 

merci @Eau de brume, pour votre chaleureux commentaire !

 

merci @Ladouce, je reçois votre coeur avec gratitude et émotion.

 

merci @Eobb, pour votre délicat ressenti .

 

merci @Jean Luc, votre appréciation me touche .

 

Edited by Lina
  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Plume d'ange et petite dentelle, des mots graciles pour exprimer une tendresse d'un autre âge. Un grand bravo.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Il m'est difficile de commenter ce texte, très bien écrit par ailleurs. L'accompagnement en fin de vie étant une partie de mon univers quotidien, votre texte marque ici toute la distance qu'il existe entre aidants professionnels et ce que l'on nomme aidants naturels. L'intensité de cette émotion doit nous rester étrangère, la bienveillance et le soin nos limites. E notre protection aussi.

 

Nous ne sommes que les promeneurs des bouts de chemin.

Link to post
Share on other sites
Lina

Je comprends et mesure, je crois,  cette difficulté. Merci pour votre lecture.

Link to post
Share on other sites
Morvan

 

un texte d’une grande sensibilité qui décrit tout le dévouement que l on apporte par sa présence au côtés de personnes dont le passé s’effiloche et que seuls nous pouvons faire renaître l’espace d’un instant. 
je travaille avec des personnes gérant un Ehpad , elles mettent sur leur site des écrits tels que le votre, je vais leur en parler et elles vous contacteront peut être pour le partager... votre texte est juste

Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...
Moïse

Comme beaucoup, je suis tombé à la renverse en lisant ce merveilleux poème. Vos vers témoignent d'une sensibilité sans égale.

Coudre une aile à ce corps pour l'aider à se relever et en même temps j'allais dire comme un don "organique" (l'offrande d'une partie de soi) à cet être chéri pour garder un lien fort, puis diffuser et infuser votre énergie par cette union. Le poète se révèle dans la douleur. Je vous offre puisqu'il m'est donné de le faire, un petit cœur… 

Edited by Moïse
  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Lina

Merci @Morvan et @Moïse pour vos mots en écho à ce qui me remue le coeur, je suis si touchée par vos commentaires et vos ressentis. Protégeons coûte que coûte ces liens avec ceux que nous aimons et continuons à partager toute cette charge d'émotion, ici, dans l'offrande de nos vers 😊

Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...