Jump to content
Joailes

Peinture de pluie

Recommended Posts

Joailes

 

 

Il avait beaucoup plu ce soir là et ça m'avait beaucoup plu.

Les vagues sont montées jusqu'à mes pieds et mes yeux se sont emplis d'écume mais il y a eu beaucoup de blanc dans la lumière , des remous qui ont chassé toute amertume ; j'ai vu une grande coupe d'iris mauves flotter à la surface, j'ai dû me voiler la face pour ne pas être entraînée dans le flot des moutons déchaînés

en jetant d'un geste désinvolte mon ancre sur les vingt mille volts, sous la mer  vingt mille lieues  tout explose au sang des coraux ; l'encre devient sépia les poèmes se diluent et sèchent,  finies les violettes qui séchaient sur les voilettes d'autrefois  je n'aimais pas le tableau que je venais de peindre mais comme je l'ai dit il avait plu des cordes et les parfums d'acajou et de cordes rustiques repeints tous les soirs  m'ont forcée à sortir sous les étoiles mystiques qui jouaient de la musique sous les takamakas

et j'y ai laissé ma toile déverser ses larmes de couleurs toute la nuit, tandis que j'écrivais à l'abri dans le fracas des vagues montantes ; à l'aube, j'ai congédié l'écriture et en écarquillant les yeux j'ai vu une toile sublime devant ma porte toute en coulures de bleus ;  tant pis je n'ai pas le temps de dormir je vais chez Vladimir, il aime, il s'extasie ; moi je suis un peu triste parce qu'il n'a pas tout compris

mais ça ne fait rien une oeuvre d'art n'est pas faite pour être comprise, on part, on la quitte après l'avoir jetée dans l'arène

je m'égare je suis à la gare ma toile est vendue affaire conclue je peux m'offrir des vacances il pleut un peu, beaucoup, à la folie et il n'y a que l'océan qui m'attire vraiment,

j'achète le phare et enfin, je n'attends plus le soleil ;  peut-être ai-je épuisé tous ses rayons, il pleut beaucoup et ça me plaît ; les gifles apprennent plus que les baisers dans le cou

pour une peinture que j'ai laissé fondre, moi-même victime d'un coup de grisou avec mes amis de la mine, mine de crayon, mine de rien,

quand un adhérent du club, qui se réunit chaque vendredi, a posé cette question : "qui a peint cette toile ?"  j'étais assise sur mon coussin à mémoire de rêves et bien sûr je n'ai pas répondu, mais j'ai souri imperceptiblement, sous ma capuche imperméable je voyais bien la coupe d'iris mauves briller au loin sur les vitres de mon phare et j'ai continué à aimer la pluie qui avait dépeint mon tableau et effacé mes encres pour que je renaisse dans l'oubli.  

(J.E. mars 2020) 

 

  • Aimé 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf

Un beau texte iconoclaste.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Merci @Seawulf j'aime beaucoup cet adjectif ! 🙂 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...