Jump to content
Aubussinne

L'appliqué

Recommended Posts

Mercoyrol

Vous êtes aussi poète, l'appliqué du poème...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

D'une telle lucidité que j'en suis au respect ; votre poème est incommentairable. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Muriell

Impressionnant!

Et sur le fond, un récit lucide et sur la forme géniale qui me conduit à vous suivre avec enthousiasme et un plaisir dingue, une lecture qui m'a embarquée ! Merci, et un coeur !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lina

Un guirlande de coeurs 💛 💚 💙 💜 ❤️ pour ce poème d'une sensibilité et d'une efficacité indéniables ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Aubussinne,

 

Mame, j'ai kiffé grave de ouf ce poème hilarant de malade ! Et hop ! un coeur, que tu le veuilles ou non, et je ne reviendrai pas sur ma décision irrévocable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf

L'ubérisation, une vie sans vie ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Petite chronique délicieuse de l'ubérisation de la société. Par le petit bout de la lorgnette c'est irrésistible.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Merci à @Mercoyrol, à @Joailes , @Muriell, @Eathanor, @Lina , @Marc Hiver , @Seawulf , @Gabriel Montigny pour tous vos cœurs, ceux en couleur de @Lina  et commentaires chaleureux, j'ai même du acheter  ( je fais travailler mon libraire Stéphane installé en face un espace culturel marchand ) un dico de langage de rue pour traduire les couleurs de celui de @Marc Hiver . Merci mille fois.

Dès fois je quitte la poésie des herbes vertes pour emprunter celle qui regarde la vie des gens. Alors, oui la vie des gens qui travaillent seuls " en grands responsables " de leur liberté touche le plus profond de mon cœur, on les abandonne simplement à une faune invisible. Le droit passe toujours après les faits dont on connaît les conséquences, mais on fait comme si de rien n'était. Le travail à la tache  et à la misère est né dans le développement industriel du dix neuvième siècle. Nous y revenons.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lastcap

Une superbe poésie, qui capte du début jusqu'à la fin tragique, le narrateur comme le lecteur.

Bravo et merci.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Nous les voyons minces comme des fils sur toutes les voies pour aller au plus vite vers ceux qui n'ont plus qu'un temps très limité pour se nourrir. Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eobb

Chacun dans sa case, avec ou sans toit, il reste les livreurs, le seuls encore à goûter l'extérieur mais déjà le robot volant leur vole la place et puis tout tombe un jour, comme votre cycliste-appli, j'adore ces regards de travers, les faits et ces plumes, dont la votre ce soir, à laquelle j'aime m'accrocher pour rester en équilibre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Merci @Eobb , vivant entre Paris et mes herbes vertes, entre le tout prêt en boite livrée et le direct agriculteur , oh ! Combien la vie des gens m'interpelle et devient fragile engouffrée dans un système que l'on arrive plus à faire fonctionner au rythme du vivant. Merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...