Jump to content
Gabriel Montigny

Tu es ce qui me tient, ce qui me tue

Recommended Posts

Lastcap

Votre poésie transpire et je bois votre labeur.

Sincèrement je ne saurais dire pourquoi elle m'a fait serrer les dents et plisser les yeux.

Je n'ai sûrement pas saisi toutes les références mais j'ai simplement adoré.

Quel amour fort!

Edited by Lastcap

Share this post


Link to post
Share on other sites
Myrtille
il y a 27 minutes, Gabriel Montigny a dit :

Tu es opprobre et mausolée

marbre sanguin aux nervures corail

Le tombeau et le berceau par lesquels je suis né

tu me feras poussière et poussière je serai

c'est très beau

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mohè

Poignant. 

J'ai adoré ! Merci 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Vous abordez le chemin de la vie qui conquiert celui de la mort dans un hymne à l'amour qui ne semble pas celui d'un jeu intellectuel mais celui d'une vérité profonde qui remue et émeut ce que je ressens de mon humanité et humblement de ce que j'ai vécu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

Magnifique. 
j aurais aimé qu on m écrive cela ..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eau de brume

Tu es le poète de l'amour fou et tes mots sont foudroyants de beauté !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

Il fait mal ce poème, parce que qu'on y ressent beaucoup de douleur, puis il se place de façon affirmée dans "l'après" et cicatrise. Il faut des fissures parfois pour que la lumière puisse entrer, tout comme il faut des larmes pour arroser les déserts et les faire refleurir... très beau Gabriel (et très sage).

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Banniange

Dans le sillon d'Aragon et des grands poètes de l'amour!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Gabriel Montigny,

 

Man, ton poème transcende ta rhétorique anaphorienne habituelle - mais pas désagréable - pour nous entraîner dans la magie oscillant entre réel, symbolique et imaginaire. Et hop ! un coeur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

C'est tout simplement sublime ; on se laisse porter par les mots et envahir par des frissons , j'ai ressenti un amour profond, filial ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mercoyrol

Que puis-je ajouter à tous ces commentaires dithyrambiques ? Rien, si ce n'est que j'aime ce poème criant de vérité !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny
Le 14/02/2020 à 17:44, Lastcap a dit :

Votre poésie transpire et je bois votre labeur.

Sincèrement je ne saurais dire pourquoi elle m'a fait serrer les dents et plisser les yeux.

Je n'ai sûrement pas saisi toutes les références mais j'ai simplement adoré.

Quel amour fort!

@Lastcap C'est un texte écrit avec ce que l'on appelle vulgairement "ses tripes"...

Le 14/02/2020 à 17:46, Myrtille a dit :

c'est très beau

@Myrtille L'objectif du texte n'était pas tant l'esthétique que l'expressivité à laquelle j'ai ajouté un peu de musique.

Le 14/02/2020 à 18:21, Mohè a dit :

Poignant. 

J'ai adoré ! Merci 

@Mohè Si j'ai pu par mes mots vous empoigner, alors c'est que la sincérité du texte transparaît.

Le 14/02/2020 à 20:51, Aubussinne a dit :

Vous abordez le chemin de la vie qui conquiert celui de la mort dans un hymne à l'amour qui ne semble pas celui d'un jeu intellectuel mais celui d'une vérité profonde qui remue et émeut ce que je ressens de mon humanité et humblement de ce que j'ai vécu.

@Aubussinne En amour il n'est pas d'alternative que la vérité. Je crois que vous le savez.

Le 15/02/2020 à 08:20, Diane a dit :

Magnifique. 
j aurais aimé qu on m écrive cela ..

@Diane Fait comme si 🙂 

Le 15/02/2020 à 09:44, Eau de brume a dit :

Tu es le poète de l'amour fou et tes mots sont foudroyants de beauté !

@Eau de brume Il y a du Vulcain en moi comme aurait dit Spock...^^

Le 15/02/2020 à 10:53, Natacha Felix a dit :

Il fait mal ce poème, parce que qu'on y ressent beaucoup de douleur, puis il se place de façon affirmée dans "l'après" et cicatrise. Il faut des fissures parfois pour que la lumière puisse entrer, tout comme il faut des larmes pour arroser les déserts et les faire refleurir... très beau Gabriel (et très sage).

@Natacha Felix Il faut à mon sens intégrer dans l'amour sa finitude.

Le 15/02/2020 à 12:35, Banniange a dit :

Dans le sillon d'Aragon et des grands poètes de l'amour!

@Banniange mais alors très loin dans le sillage...

Le 15/02/2020 à 13:46, Marc Hiver a dit :

@Gabriel Montigny,

 

Man, ton poème transcende ta rhétorique anaphorienne habituelle - mais pas désagréable - pour nous entraîner dans la magie oscillant entre réel, symbolique et imaginaire. Et hop ! un coeur.

@Marc Hiver Man le poète il prestigidite toujours entre restitution du réel du symbolique et de l'imaginaire. Mais cet imaginaire n'est viable qu'avec son fond de vérité. Pour paraphraser Boris Vian: " cette histoire est vraie puisque je l'ai inventée".

Le 15/02/2020 à 18:51, Joailes a dit :

C'est tout simplement sublime ; on se laisse porter par les mots et envahir par des frissons , j'ai ressenti un amour profond, filial ... 

@Joailes si cet amour est profond il n'a rien de filial. J'ai à l'égard de la figure de la mère de bonnes raisons de la détester.

Le 16/02/2020 à 20:23, Mercoyrol a dit :

Que puis-je ajouter à tous ces commentaires dithyrambiques ? Rien, si ce n'est que j'aime ce poème criant de vérité !

@Mercoyrol mais c'est un cri qui vient de l'intérieur, à que coucou! ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eobb

La soie de la brume (j'avais lu ton poème il y a plusieurs jours) et de cette soie naît encore un grand cerf dans un creux de forêt, à l'arrêt, il regarde, la pomme est son Eve, l'odeur d'elle et ce fleuve qu'il faudra traverser finalement avec des empreintes dans le sol encore sableux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Epicene

Fort et beau,

Merci pour ce superbe partage 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny
Le 19/02/2020 à 21:14, Eobb a dit :

La soie de la brume (j'avais lu ton poème il y a plusieurs jours) et de cette soie naît encore un grand cerf dans un creux de forêt, à l'arrêt, il regarde, la pomme est son Eve, l'odeur d'elle et ce fleuve qu'il faudra traverser finalement avec des empreintes dans le sol encore sableux.

@Eobb Merci de ce commentaire forestier.

Le 29/02/2020 à 23:26, Epicene a dit :

Fort et beau,

Merci pour ce superbe partage 

@Epicene Merci de votre passage tardif sur ce poème.

 

Vos deux commentaires sont deux nouvelles floraisons.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Un véritable bonheur de lecture, je suis comme happé par ce souffle poétique. Vous lire c'est partir pour une chasse au trésor dont on revient transfiguré. Un grand bravo Gabriel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf

Une poésie remarquable. Ampleur, profondeur, ce qu'il faut de légèreté, des mots musicaux et un titre qui interpelle d'emblée. Tout ce tavail d'écriture pour rendre compte intimement, avec talent, d'une vie de couple à l'épaisseur humaine saisissante. Un tableau magistral. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny
Le 06/03/2020 à 10:16, Frédéric Cogno a dit :

Un véritable bonheur de lecture, je suis comme happé par ce souffle poétique. Vous lire c'est partir pour une chasse au trésor dont on revient transfiguré. Un grand bravo Gabriel.

@Frédéric Cogno Dieu que c'est beau "L'Île au Trésor" de Stevenson.   J'ai longtemps cru que  ce genre d'aventure me serait à jamais exclue. L'amour en a décidé autrement.

Le 07/03/2020 à 07:40, Seawulf a dit :

Une poésie remarquable. Ampleur, profondeur, ce qu'il faut de légèreté, des mots musicaux et un titre qui interpelle d'emblée. Tout ce travail d'écriture pour rendre compte intimement, avec talent, d'une vie de couple à l'épaisseur humaine saisissante. Un tableau magistral. 

@Seawulf ce n'est pas tant une vie de couple qu'une vie à deux qui inspire le flux de chamade.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...