Jump to content
Gabriel Montigny

Pavane

Recommended Posts

Jeep

Je pressens que Maurice Ravel aurait pu mettre votre poème en musique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf
Il y a 7 heures, Gabriel Montigny a dit :

Elle avait cette solitude grise
Que le soleil, impuissant, ne dégrise
Nostalgie des forêts de vert profond
Où l'absence des pluies même morfond

 

D'élégance parée telle une clef
Jusques au sourire désemparé
Si personne ne voyait ses blessures
J'en sentais moi, pauvre fou, les fissures


J'ai mis en elle tant de rhapsodies 
Qu'elles en sont devenues incendies
Sa vie des crépuscules permanents
Qui meurt, renaît, quand nous sommes amants

Pavane me plait dans les passages cités. Embrasement et renaissance. Reine au palais des miroirs de solitude. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Sur une musique de Gabriel Fauré, c'est absolument sublime ... 

 

 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

J'ai fermé les yeux avec Fauré, ai écouté avec Ravel et ai tout lu après avec @Gabriel Montigny ! Que dire, sinon se taire et écrire quelques mots maladroits.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Outrehorizon

Je viendrai, moi, poser des roses sur le souvenir du poète, plus grand que les rois.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane
Il y a 20 heures, Gabriel Montigny a dit :

J'ai mis en elle tant de rhapsodies 
Qu'elles en sont devenues incendies
Sa vie des crépuscules permanents
Qui meurt, renaît, quand nous sommes amants

 

A mes bleus d'amour elle succomba
Qui dira les affres de son combat
Et j'ai pu lors projeter sur la toile
Les vers d'un ver amoureux d'une étoile

Rhapsodies in blue bien entendu, pour accompagner ces magnifiques strophes , bravo Gabriel 🙂

( pour faire un peu plus original que l'Infante défunte ^^ )

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eobb
Il y a 22 heures, Gabriel Montigny a dit :

Clos d'infantes, ses barreaux, rossignols

ouvrez la cage aux oiseaux, j'adore ces rossignols en rime qui surgissent derrière les barreaux

Il y a 22 heures, Gabriel Montigny a dit :

Nostalgie des forêts de vert profond

une vert irréaliste peut-être.

 

Le poète fou sous la fenêtre chante et joue sur trois cordes. Plus de coeur en stock

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jean Luc

Un beau poème rimé, ce qui est rare de nos jours, avec de superbes passages.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Troubadour

Poème bien musical et riche d'images.

 

BRAVO !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny
Le 30/01/2020 à 05:26, Seawulf a dit :

Pavane me plait dans les passages cités. Embrasement et renaissance. Reine au palais des miroirs de solitude. 

@Seawulf Je confesse cette tentation du baroque 'n roll...

Le 30/01/2020 à 11:46, Joailes a dit :

Sur une musique de Gabriel Fauré, c'est absolument sublime ... 

 

 

@Joailes ma véritable source d’inspiration ici c'est la pièce de Victor Hugo "Ruy Blas". On ne pouvait échapper au rapprochement musical tant il tient de l'évidence.

Le 30/01/2020 à 12:20, Aubussinne a dit :

J'ai fermé les yeux avec Fauré, ai écouté avec Ravel et ai tout lu après avec @Gabriel Montigny ! Que dire, sinon se taire et écrire quelques mots maladroits.

 

@Aubussinne rien de maladroit dans ces mots là. Ma préférence naturelle va à la pavane de Ravel, parce que c'est mon musicien français préféré, t dont j'ose me vanter de connaitre la totalité de l'oeuvre. Mais je le répète mon inspiration est initialement purement littéraire.

Le 30/01/2020 à 16:07, Outrehorizon a dit :

Je viendrai, moi, poser des roses sur le souvenir du poète, plus grand que les rois.

@Outrehorizon Et on le sait depuis Maïakovski, plus grand que les révolutions! ^^

Le 30/01/2020 à 18:41, Diane a dit :

Rhapsodies in blue bien entendu, pour accompagner ces magnifiques strophes , bravo Gabriel 🙂

( pour faire un peu plus original que l'Infante défunte ^^ )

 

 

@Diane eh oui Gershwin coule dans mes veines, et ses blues valent bien des tragédies de reines...

Le 30/01/2020 à 21:06, Eobb a dit :

ouvrez la cage aux oiseaux, j'adore ces rossignols en rime qui surgissent derrière les barreaux

un vert irréaliste peut-être.

 

Le poète fou sous la fenêtre chante et joue sur trois cordes. Plus de cœur en stock

@Eobb les poètes sont condamnés à vivre sous les fenêtres...

Le 30/01/2020 à 22:10, Jean Luc a dit :

Un beau poème rimé, ce qui est rare de nos jours, avec de superbes passages.

@Jean Luc la forme n'est qu'au service de l'intention. Le vers libre a sa grandeur et sa difficulté technique pour peu qu'on l'aborde avec respect.

Le 30/01/2020 à 22:18, Eathanor a dit :

Ce superbe poème ne peut que s'écouter en musique, et certainement pas la première venue...

 

 

 

@Eathanor et peut être tout simplement le silence aussi 😉 

Le 01/02/2020 à 09:22, Troubadour a dit :

Poème bien musical et riche d'images.

 

BRAVO !

@Troubadour la musique est dans les vers comme le ver est dans le fruit. ^^

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...