joailes

Le hublot est sale

Messages recommandés

joailes

Tu étais si vive, belle lumière,

Où es-tu ? 

Je ne tiens plus debout.

Le soleil ne se lève plus ;

Le hublot est sale,

Je ne vois plus la mer.

Le temps s'est arrêté

Les jours sur le calendrier

Sont effacés ;

Qui a tiré les rideaux ?


 

Toutes ces feuilles devant ma porte …

Un instant, j'ai eu peur.

J'ai cru que tous mes cahiers

S'étaient envolés ...

Mes mots, perdus.

Des mots que je n'écrirai plus.

Des mots salés et noyés.

L'instant présent dure une seconde.

Après c'est déjà du passé.

Ma plume m'a quittée

Mes encriers sont vides

Et mes jambes cassées.

Le varech et les algues

Obstruent ma porte. 

 

J'ai eu envie, une seconde, 

De crier au-secours

Pour la douleur.

Et puis l'instant présent était passé

Passé, déjà ? 

Ah oui je me souviens ...

Je pouvais marcher, et même courir

Ta main sur mon cou

Ton pas dans le mien.

Alors, je me suis tue

Tu ?

Tu es.

Hélas, je ne suis plus.

Le hublot est sale,

Je ne vois plus la mer.


 

J'ai secoué la pendule

Comme un vieux soda

J'ai recousu les jours sur le calendrier

Pour arriver à l'avent …

Figure de proue,

Divinité,

En poupe,

prête à tomber ... 

 

C'est ainsi,

Avant, pendant, après.

On finit dans les cyprès …

 

Le hublot est sale

Et mes larmes salées. 

Amères.

La mer ..! 

  • Aimé 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Je ne sais plus si c'est sur l'un de vos poèmes que je l'avais écrit mais le champ lexical ayant trait aux océans m'est cher. Sans doute est-ce là une des explications à ce grand coup de cœur pour ces vers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
thierry demercastel

Très belle lecture.

Merci 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
joailes

Merci.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
joailes

@Comité de rédactionJe suis contente qu'un de mes poèmes soit classé dans vos coups de cœur et je vous en remercie. C'est amusant car c'est loin d'être celui que je préfère ! Chacun ses goûts ... 🙂 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Comité de rédaction
il y a 2 minutes, joailes a dit :

C'est amusant car c'est loin d'être celui que je préfère !

 

N'est-ce-pas ici l'une des particularités de la poésie, ce côté subjectif ? Nos coups de cœur sont décidés collectivement et reflètent donc la pluralité de nos sensibilités. Merci à vous pour vos contributions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cassiope

Une bien jolie plume qui mérite ce coup de oeur !

Bravo joailes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
joailes

Et bien que dire, sinon merci ? Merci à vous qui faites vivre mon texte, endormi depuis longtemps au fond d'un vieux classeur, le voici en pleine lumière ! Merci. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NathaB
Le 17/07/2018 à 18:08, Eathanor a dit :

Je ne sais plus si c'est sur l'un de vos poèmes que je l'avais écrit mais le champ lexical ayant trait aux océans m'est cher. Sans doute est-ce là une des explications à ce grand coup de cœur pour ces vers.

... Pareil ! Très sensible à ce registre, et à celui du vent, aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites