Jump to content

Sur le chemin des avoines sauvages


Recommended Posts

Joailes

 

 

Sur le chemin des avoines sauvages où le temps s'arrête sans cesse tu n'es qu'un enfant que le moindre vent blesse, tu as la nostalgie de tes lointains tu creuses avec ta plume ces puits sans fond tu fais une pirouette sur les larmes des déserts des autres et tu lâches ces mots que tu ne peux plus garder

encore un troupeau, encore un berger et puis tu fais un feu avec tes brindilles, si le vent est propice, les flammes grandiront et tu seras réchauffé, sinon tu auras froid.

Tu écriras encore, espérant faire mieux à chaque fois, tu seras déçu, tu auras envie d'être fort mais dans ton cœur d'enfant s'écrouleront toujours les châteaux forts.

Tes poèmes en transhumance traversent les saisons et pour dormir tu comptes toujours tes moutons.

Mais tu ne comptes plus tes vers sur le chemin des avoines sauvages, ils valsent, virevoltent ... et tu te sens un homme, soudain.

(J.E. Janvier 2020)

  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...