Jump to content

Vous bâtissez!


Recommended Posts

Jean Luc

Vous bâtissez, mais avec tous ces travaux où sont les coquelicots du talus ? Depuis toujours je les voyais au bord de la vieille route. Je ne faisais même plus attention à eux, habitué que j'étais à les savoir là où ils repoussaient chaque année... 

Mais avec le temps qui efface nos souvenirs qui s'en souviendra encore, lorsque le ciment les supplantera ?

Et les grosses touffes d'herbe verdoyantes profondément enracinées, qu'on n'imaginait même pas être arrachées un jour, les voilà bulldozées à jamais.

Et les papillons ? les mêmes de mon enfance, à croire qu'ils ne meurent jamais ! ceux qui entouraient les coquelicots et les pissenlits, ont-ils disparus ? Chaque mot que l'on met dans nos poèmes en est un. Leurs petites ailes souples et invisibles, on les entend battre quand on les dits ; et peu importe leur genre, ou qu'ils soient petits ou grands, ils sont tous égaux aux yeux de la fleur du chemin de l'âme qu'est la Poésie ! Vous bâtissez ? Eh bien, bâtissez !

 

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Bravo de soutenir l'idée qu'aucune plante n'est "mauvaise herbe". Je vous ai écouté et depuis plusieurs années j'ai aimé mon jardin avec tout un coin pour des plantes sauvages, elles me remercient dès le début de l'hiver, ne m'ont jamais déçue. Faisons des poèmes mais aussi des jardins en poèmes.

Link to post
Share on other sites
Joailes
il y a 24 minutes, Jean Luc a dit :

ont-ils disparus ?

fautes de frappe : pas de s !

 

il y a 26 minutes, Jean Luc a dit :

on les entend battre quand on les dits ;

et, cependant, tous ces serpents qui sifflent sur nos têtes ... écrivons, ils bâtissent ... 

Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...