Jump to content
Diane

Croisement nocturne

Recommended Posts

Outrehorizon

C'est superbe, j'en reste sous le choc. Je trouve le final surgi comme une image floue. Quel est enfin cet animal ? - je veux rester là, sans réponse, comme une fontaine pétrifiée, saisie par ce qu'elle a vu.... Mais j'aime vraiment votre poésie.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Myrtille

Quel est cet animal qui empêche d'aller au bout de son acte ? j'imagine un sanglier, et combien de personnes se sont posées ce dilemme entre vérité et mensonge.  

Edited by Myrtille
  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Danivan

Bravo pour ce très beau poème sur le thème de la rupture, en écho au touchant sonnet de @Jeep.

 

Pour détendre l'atmosphère, une belle parodie de la chanson "Encore et encore"  de Cabrel (superbe chanson sur le thème de la rupture...), interprétée par Chanson Plus Bifluorée (avec quel talent !)

 

"Quelque chose vient me heurter

Un chevreuil ou un chimpanzé

C'est toujours la même bête qui passe

Quand je suis au volant de l'espace

Faut personne devant

Personne..."  😂

 

 

 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

C'est toujours un réel plaisir quand un poème fait écho à un autre. Le thème de la rupture, comme une évidence est extrêmement bien rendu, parce que ce n'est jamais facile 

Il y a 2 heures, Diane a dit :

je ne vois pas les virages

et m 'interroge intensément

la conduite devient presque dangereuse, mais voilà l'animal qui bondit et qui redonne la concentration voulue. 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Margueritte C.

Quoi de plus banal, de nos jours, qu'une rupture ? Mais quelle chute !!!! (à considérer dans toutes les acceptions possibles.)

Edited by Margueritte C.
  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

@Outrehorizon    @Joailes  @Danivan @Myrtille

 @Margueritte C.   

 

Merci à vous tous                                  

J'ai légèrement modifié mon dernier vers qui, au vu de vos commentaires, n'était pas très clair par rapport à mon intention 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep
Il y a 4 heures, Diane a dit :

texte inspiré par le poème de @Jeep  " Rupture".

Votre Croisement nocturne n’écrase pas seulement un animal sauvage mais aussi ma Rupture.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf
Il y a 15 heures, Diane a dit :

je roule

le cœur serré mais l'esprit clair

vers la croisée du destin

et réalise en un éclair

que j'ai pris le bon chemin


C'est alors que l'animal bondit devant elle...

Croisement nocturne, une poésie qui chemine profondément en nous à sa lecture. Elle porte des marqueurs universels qui interpellent et laissent vagabonder nos imaginaires bien au-delà, des ressentis habituels. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Atmosphère angoissante… quand l'animal rompt la pensée et impose un réel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filae77
Il y a 20 heures, Diane a dit :

je ne vois pas les virages

et m 'interroge intensément

Bonjour @Diane,je mets un cœur pour ce petit texte ,(assez cinématographique ) dans laquelle la narratrice est confrontée à 2 problématiques

distinctes , l'une concerne un problème de couple,l'autre le danger et les aléas de la conduite.,traduit dans un vocabulaire souvent commun  .

(croisée indique un choix à faire)  ;conduire en état de stress ou d' anxiété n' est jamais trés bon ,mais le mieux (le pire) reste à venir.

La narratrice croit maîtriser le moyen terme,(elle a pris sa décision -> l'ai pris le bon chemin 

mais ne peut maîtriser l'immédiateté de la conduite (or le passage cité nous l'annonçait)

Ironie du sort, le destin choisit une entité tierce  ou événement fortuit(un animal) pour mettre un terme à toutes spéculations . 

C'est alors que l'animal bondit devant elle...-> la narratrice est citée à la troisième personne, comme si c'était une ligne extraite d' un scénario 

 Texte trés malin qui me fait penser à  Hitchcock , David Lynch  pour l' atmosphère et La Fontaine pour le coté fable

Par extension ,le texte peut suggérer qu'il est vain de spéculer sur le long terme quand on est distrait et incapable de se concentrer sur   

les dangers immédiats  

Edited by Filae77
  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

,@Diane,

 

  • Si cela concerne l'auteure, je lui demande de réfléchir à deux fois avant de rompre.
  •  
  • S'il s'agit de la narratrice, attention à ce que ce poème ne tombe pas sous les mauvais yeux concernés
  •  
  • Quant au personnage secondaire, le lecteur lui souhaite bien du malheur s'il perd sa douce compagne de papier.

Et hop ! un coeur.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Encore un poème à la structure narrative, comme une sorte de nouvelle, où l'essence dune vie se résume par un choix, coûteux que le Destin cruel s'efforce d'empêcher par un coup de faucheuse. J'ai songé irrésistiblement au film de Claude Sautet, "Les choses de la vie" où déjà un accident de voiture cristallisait la croisée de deux destins. 

 

  Cette écriture là gagne en efficacité, Diane, et en sécheresse finale d'un claquement de fouet de la destinée.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane
Il y a 8 heures, Filae77 a dit :

Bonjour @Diane,je mets un cœur pour ce petit texte ,(assez cinématographique ) dans laquelle la narratrice est confrontée à 2 problématiques

distinctes , l'une concerne un problème de couple,l'autre le danger et les aléas de la conduite.,traduit dans un vocabulaire souvent commun  .

(croisée indique un choix à faire)  ;conduire en état de stress ou d' anxiété n' est jamais trés bon ,mais le mieux (le pire) reste à venir.

La narratrice croit maîtriser le moyen terme,(elle a pris sa décision -> l'ai pris le bon chemin 

mais ne peut maîtriser l'immédiateté de la conduite (or le passage cité nous l'annonçait)

Ironie du sort, le destin choisit une entité tierce  ou événement fortuit(un animal) pour mettre un terme à toutes spéculations . 

C'est alors que l'animal bondit devant elle...-> la narratrice est citée à la troisième personne, comme si c'était une ligne extraite d' un scénario 

 Texte trés malin qui me fait penser à  Hitchcock , David Lynch  pour l' atmosphère et La Fontaine pour le coté fable

Par extension ,le texte peut suggérer qu'il est vain de spéculer sur le long terme quand on est distrait et incapable de se concentrer sur   

les dangers immédiats  

L'analyse est assez juste comme d'habitude. Merci Gérard.

C'est en effet un scénario relatant une histoire de rupture imaginée à ma façon.

Vous me faites un très beau compliment en citant ces grands réalisateurs, le côté fable est moins approprié je crois

car il n'y a pas de morale à la fin.

Juste un drame. 

Il y a 7 heures, Marc Hiver a dit :

,@Diane,Je

  • Si cela concerne l'auteure, je lui demande de réfléchir à deux fois avant de rompre.
  • S'il s'agit de la narratrice, attention à ce que ce poème ne tombe pas sous les mauvais yeux concernés
  • Quant au personnage secondaire, le lecteur lui souhaite bien du malheur s'il perd sa douce compagne de papier.

Je vais m'empresser de te rassurer Marc !

l'auteure de ce texte n'est pas "je" comme tu te plais à le rappeler, j'ai simplement rebondi sur le poème de Jeep

et l'ai narré à ma façon

mais s'il y a des lecteurs qui se sentent concernés, en effet, qu'ils fassent attention au volant 🙂

il y a 59 minutes, Gabriel Montigny a dit :

Encore un poème à la structure narrative, comme une sorte de nouvelle, où l'essence dune vie se résume par un choix, coûteux que le Destin cruel s'efforce d'empêcher par un coup de faucheuse. J'ai songé irrésistiblement au film de Claude Sautet, "Les choses de la vie" où déjà un accident de voiture cristallisait la croisée de deux destins. 

 

  Cette écriture là gagne en efficacité, Diane, et en sécheresse finale d'un claquement de fouet de la destinée.

 

Bonsoir Gabriel

Oui, tu as raison, et je m'en suis rendue compte après, ce texte rappelle le scénario du film de Sautet, dans lequel Michel Piccoli est effectivement victime d'un tragique et mortel accident de voiture.

Comme ici.

Car mon texte se termine par une mort, ce qui n'a pas semble t il paru évident pour tout le monde à la lecture !

 

Merci de ton attention .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eobb

J'aime ces poèmes, quand ils tournent avec les virages qu'ils empruntent et tombent sur un vers qui coupe brutalement la scène pour interrompre les pensées et ouvrir sur un second plan.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane
Il y a 11 heures, Eobb a dit :

J'aime ces poèmes, quand ils tournent avec les virages qu'ils empruntent et tombent sur un vers qui coupe brutalement la scène pour interrompre les pensées et ouvrir sur un second plan.

Interruption mortelle donc brutale oui

merci Eobb.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...