Jump to content
Eobb

Face doublée

Recommended Posts

Eobb

Je l'ai attendu longtemps, j'en avais tellement besoin et elle n'est pas venue. Hier, de ces hiers qui n'ont aucune date, je ne l'attendais plus et elle est venue mais, je n'en avais plus envie. Je le croyais en tout cas. Je la laisse s'occuper de moi. Elle me prend la main et je la suis sans rien dire. Je ne sais pas qui elle est, ce qu'elle veut et pourtant, elle me suit depuis le début. La face doublée qui épouse mes formes, mes mouvements dans leurs moindres détails, comme ce pli intérieur qui se déplie parfois au gré de mes humeurs. Et lorsque le vide se fait trop grand, elle se développe pour le remplir un peu, pour que je ne perde pas pied. Ce fragile équilibre entre elle et moi. Je la sens se déplacer, suivre les parois de mon corps, les nettoyer de leurs impuretés qui font pourrir, comme ce petit poisson ami du gros quand il ouvre grand la gueule sans les croquer. Je l'ai remerciée ce soir, je me suis allongée, les genoux remontés vers la tête baissée, les bras les enserrant fort, une boule qui se tient tendrement pour se réchauffer ensemble. J'ai vidé mes pensées de cette journée enchevêtrée à ne plus savoir pourquoi je suis encore là, pourquoi je ne suis pas déjà plus loin. Elle m'a réconfortée, elle a pris mes boyaux affamés pour les calmer, pour les nourrir à petites gorgées, comme le fait l'oiseau bleu avec son petit. Elle m'a patiemment dit à nouveau que les événements ont leur lecture, que je ne sais pas vraiment les lire, qu'ils ont leur lenteur quand on est pressé, qu'ils arrivent toujours quand il le faut. J'ai pleuré cette fois-ci encore et je l'ai remerciée encore et toujours d'être là. Je porte sa marque dans chacun de mes gestes. Elle ne dort qu'à moitié, comme une mère qui écoute le bambin s'impatienter de ses bras. Elle est toujours près de mon cœur, dans mon cœur, au bord de mon cœur. Quelle merveille, elle semble exister sans jamais vouloir être et chercher à me faire devenir pour que je sois, à s'effacer alors comme digérée mais, elle sera en moi, je serai quelqu'un d'autre qui se souvient de qui j'étais sans elle, de qui je suis avec elle et c'est là que je serai bien. Je lui parlerai et je me répondrai. Je suis bien ce soir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...