Jump to content
Genstyle

Le pain blanc et l'enfant noir

Recommended Posts

Genstyle

 

Il y a dans le pain qui s’invite à ma table

L’étalage insolent de l’époque ;

sa peau

Vient du vide et du plein fait mangeable

O morsure de matière, de farine et d’eau.

 

 

Le blanc tire du grain tout le gain de la frousse

Quand la dent du bourgeois sous les soins de l’été

Grosse s’enfonce par la mie vers la brousse…

C’est l’annonce en mangeant qu’on est au Noir mêlé

 

 

Immense est le pain qui se perd !!

frais continent

Au levain dérivant du levant au lointain

L’affamé s’y accroche et l’atteint en rêvant

Immergé d’un espoir commençant par la faim.

 

 

Il faut le voir pour l’entendre gémir, l’enfant…

« Sont-ce ses jeux ou ses plaies qui flamboient ??... »

Commentent ceux qui fouillent… ;

             

 

Insoucieux des rations

Apprêté comme un faon

Pressé, l’Enfant demande seulement : « où est-ce qu’on boit ? »

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

A la mie, aux co-pains.**

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...