~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

La sonnerie aux morts


Victor Marie
 Partager

Messages recommandés

J’ai marché sous la pluie, mes cheveux sont mouillés,
J’ai marché trop longtemps, je suis un peu rouillé,
Le temps a fait son œuvre, le corps est fatigué,
Trop de baisers donnés, trop d’amarres larguées.

Ni le temps ni les heures ne retiennent leur cours,
Ils coulent et puis s’écoulent à nos faces ravies,
Et tandis qu’on susurre des “je t’aime” des “toujours”,
On se retrouve un jour sans humour sans envies.

Matins crépusculaires, vous me faites horreur,
J’emmerde la camarde, je n’attends plus mon heure,
Je suis mort en dedans d’avoir tant accouru.

Si j’use mes semelles au pavé de ma rue
C’est pour tuer ce temps qui me priva de vous,
Et feindre d’exister au milieu des fous.

  • Top 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...