Jump to content
Victor Marie

La sonnerie aux morts

Recommended Posts

Natacha Felix

Oh, il est super celui-ci ! Pour ce qui est du fond, le ton désabusé, voire par moments acerbe, semble cacher la profondeur de la douleur évoquée par "qui me priva de vous". Pour ce qui est de la forme, j'adore le mélange de registres qui donne une authenticité criante au propos. Le dernier tercet est vraiment top dans sa construction, le vers "c'est pour tuer le temps qui me priva de vous" est sans appel.
Gros coup de cœur pour ce texte ! ❤️

Share this post


Link to post
Share on other sites
Thya

Un fort accent de bilan, glacial et radical.

Il y a 15 heures, Victormarie24 a dit :

J’ai marché sous la pluie, mes cheveux sont mouillés,
J’ai marché trop longtemps, je suis un peu rouillé,
Le temps a fait son œuvre, le corps est fatigué,
Trop de baisers donnés, trop d’amarres larguées.

Ni le temps ni les heures ne retiennent leur cours,
Ils coulent et puis s’écoulent à nos faces ravies,
Et tandis qu’on susurre des “je t’aime” des “toujours”,
On se retrouve un jour sans humour sans envies.

Matins crépusculaires, vous me faites horreur,
J’emmerde la camarde, je n’attends plus mon heure,
Je suis mort en dedans d’avoir tant accouru.

Si j’use mes semelles au pavé de ma rue
C’est pour tuer ce temps qui me priva de vous,
Et feindre d’exister au milieu des fous.

Pardon pour la citation, fausse manip! J'aime beaucoup l'avant-dernier vers et le double-sens de "tuer ce temps". L'association de "Matins" et "crépusculaires" est très bien trouvée et résume bien tout le ton de votre poème...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

Un pas de charge qui sait nous envoyer promener.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf
Il y a 21 heures, Victormarie24 a dit :

Ni le temps ni les heures ne retiennent leur cours,
Ils coulent et puis s’écoulent à nos faces ravies,
Et tandis qu’on susurre des “je t’aime” des “toujours”,
On se retrouve un jour sans humour sans envies.

Un ton désabusé de réalisme avec, semble-t-il, une éternelle attente à assouvir. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Victor Marie
Il y a 8 heures, Eathanor a dit :

Je découvre votre poème la veille du 11 novembre et même si votre but n'était pas celui-ci, il est assez tentant de mettre le visage d'un poilu sur ces vers.

Excellent 😁 Je n'y avais pas pensé !

 

Il y a 6 heures, Thierry Demercastel a dit :

Merci pour votre très beau texte.

Merci à vous d'être passé

 

Il y a 18 heures, Natacha Felix a dit :

Oh, il est super celui-ci ! Pour ce qui est du fond, le ton désabusé, voire par moments acerbe, semble cacher la profondeur de la douleur évoquée par "qui me priva de vous". Pour ce qui est de la forme, j'adore le mélange de registres qui donne une authenticité criante au propos. Le dernier tercet est vraiment top dans sa construction, le vers "c'est pour tuer le temps qui me priva de vous" est sans appel.
Gros coup de cœur pour ce texte ! ❤️

Merci Natacha !

Amicalement

VM

 

Il y a 17 heures, Thya a dit :

Un fort accent de bilan, glacial et radical.

Pardon pour la citation, fausse manip! J'aime beaucoup l'avant-dernier vers et le double-sens de "tuer ce temps". L'association de "Matins" et "crépusculaires" est très bien trouvée et résume bien tout le ton de votre poème…

Merci beaucoup Thya...à ne point savoir l'apprivoiser, le temps, il faut qu'il passe...

Amicalement

VM

 

Il y a 12 heures, Nomal' sland a dit :

Un pas de charge qui sait nous envoyer promener.

Merci mais je ne veux surtout pas vous envoyer "promener"...😀

Amicalement

VM

 

Il y a 12 heures, Seawulf a dit :

Un ton désabusé de réalisme avec, semble-t-il, une éternelle attente à assouvir. 

Merci Seawulf...Une attente à assouvir ? je ne sais pas … j'ai fini par atteindre l'âge des "sages" résolutions...quoique ...😉

Amicalement

 

VM

 

Il y a 6 heures, Thierry Demercastel a dit :

Merci pour votre très beau texte.

Merci Thierry !

Amicalement


VM

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Bonsoir @Victor Marie et merci pour ce moment de lecture fort agréable. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Très joli texte @Victor Marie. Songez  aussi à rassembler vos réponses en un seul message en utilisant la fonction multi-citation s'il  vous plaît, ainsi qu'il est de coutume de le faire par ici 🙂 .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mohand

Merci pour ce constat.

 

Un agréable texte, où l'usure des mots  donne  ainsi un coup aux espoirs attendus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...