~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

La rose et le chardon


Zanoni
 Partager

Messages recommandés

Je cueillis une fleur, elle était en bouton.

Par son parfum, longtemps elle m'enivra.

Je cueillis une rose et c'était un chardon.

En glissant de ma main, elle me déchira.

 

Toujours je me souviens de ses heures de tendresse

Où ses épines mêmes étaient une caresse.

Quittant notre jardin devait-elle se faner ?

Et la rose a flétri et le chardon est né.

 

Toute chose ici-bas à la loi est soumise.

Rien ne peut exister sans cette dualité.

Pour caresser la rose, le chardon pour blesser.

 

Une rose a fleuri, une rose a passé,

Une rose a laissé dans un jardin secret

Ses plus suaves parfums, ses plus ardents reflets.

 

Et puis la rose est morte, sous terre et pierres couchée.

Une étrange fragrance entoure son tombeau.

Au parfum du passé, je viens m'y enivrer.

  • Top 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...