~ Les commentaires sur les sujets sont uniquement visibles des membres de notre communauté ~
Aller au contenu

La flamme


Mohand
 Partager

Messages recommandés

Viens te mettre devant le feu de bois ardent,

Où dansera la flamme, amoureuse et brûlante,

Le corps dans son envol, d’une ivresse ondulante,

Je te dirai les mots, fiévreux des confidents,

Ces braises consumées, restes de joie troublante. 

 

Je voudrais contempler le ciel de ses blasons,

Caresser de nouveau sa lumière éclatante,

Sous le chant de son feu aux notes crépitantes,  

Exaltée vers le haut en poussant le tison,

Voilà qu’elle rougit brillante et chuchotante.        

 

Je la vois culminer au bout de son ardeur,

Et tomber pour s’offrir aux ombres de ses moires,

Sa douceur attisant l’oubli de nos déboires,

J’ai fixé tendrement l’éclat de sa splendeur,

Pour enfin m’étaler dans les bras de sa gloire.

 

Elle vacille et plie, gagnée par le sommeil,        

Se laissant transporter par un silence prude,

Quand s’allonge la nuit dans son infinitude,

Luisante, elle renaît, avec ses teints vermeils,

Dans son éternité, en toute quiétude.

 

Modifié par Diane
orth.
  • Top 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Partager

×
×
  • Créer...