Jump to content
Danivan

Exit l'instit

Recommended Posts

Danivan

 

EXIT L’INSTIT

(sur la musique du France de Michel Sardou)

 

Quand je pense à la vieille école

Qu’on appelait la Communale

Je maudis les réformes folles

Qui ont brisé son idéal

 

Quand je pense à ma vieille école

J’envie les maîtres disparus

Chevaliers qui portaient le rêve

D’une mission à jamais perdue

 

Ne m’appelez plus jamais Maître

Les maîtres, on les a fait tomber

Ne m’appelez plus jamais Maître

C’est ma dernière volonté

 

J’étais un instit respecté

Tous mes élèves m’obéissaient

Les parents me considéraient

Pour le savoir que j’incarnais

 

J’étais un instit motivé

L’ascenseur social fonctionnait

J’étais l’espoir. Qu’est-ce qu’il en reste ?

Un pantin des pédagogistes !

 

Ne m’appelez plus jamais Maître

Les maîtres on les a fait tomber

Ne m’appelez plus jamais Maître

C’est ma dernière volonté

 

Quand je pense à ma vieille école

Qu’on appelait la Communale

Je n’ voudrais pas finir comme elle

Décérébrée rue de Grenelle°

 

Que Jupiter à l’Elysée

Ait le courage de m’enterrer

Avec notre pauvre mammouth°

Qui se meurt dans un dernier prout…

 

Ne m’appelez plus jamais Maître

Les maîtres on les a fait tomber

Ne m’appelez plus jamais Maître

C’est ma dernière volonté

 

 

° : rue du ministère de l'Education Nationale ; Claude Allègre, un de nos très nombreux ministres de l'éducation, avait fort judicieusement comparé son immense ministère à un mammouth

 

J’aime beaucoup pasticher des chansons pour un anniversaire, un mariage, un départ à la retraite…

Ce pastiche du France de Sardou, coup de gueule  virulent certes, mais aussi  tendre et gentiment nostalgique,  je l’ai chanté en karaoké lors du pot de mon départ à la retraite.

Il pleut déjà beaucoup aujourd’hui, alors la décence m’a fait choisir la section « Plume errante » plutôt que « Résonances poétiques », car je suis très loin de pouvoir rivaliser avec la voix puissante de Michel Sardou. je préfère mettre  le lien Youtube pour les plus jeunes qui ne connaîtraient pas la chanson.

Comme tous les pastiches, celui-ci force le trait jusqu’à verser dans la caricature. Bien sûr, tout n’était pas mieux avant, tout n’était pas rose et maintenant noir. Je ne prône bien évidemment pas le retour à des méthodes musclées (coup de règles sur les doigts, baffes, passage au coin avec bonnet d’âne…) mais il n’y a pas, il ne peut y avoir d’école efficace sans le véritable respect  dû aux enseignants.  Je me contenterai de citer Platon :

"Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus, au-dessus d’eux, l’autorité de rien et de personne, alors, c’est là, en toute beauté, et en toute jeunesse, Le début de la tyrannie."
Platon, 429-347 avant J.C

Le titre « Exit l’instit » n’est pas choisi au hasard.   Instituteur vient du latin institutor, « celui qui dispose, administre » puis, par extension, « celui qui fonde ». L’instituteur(trice), c’était autrement clair que le pompeux « professeur des écoles ».  J’y vois aussi une image du tuteur destiné à aider une plante à pousser droit.    

 

                                                                       

 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Un très grand bravo pour toute votre publication @Danivan à laquelle j'adhère complètement. Dommage que vous n'ayez pas mis le lien de votre chanson je l'aurais écoutée avec plaisir, est-elle enregistrée sur youtube ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Danivan

Merci   beaucoup  @Joailes mais, comme je l'explique dans le texte accompagnant la chanson pastiche, j'ai préféré ne pas la chanter moi-même, mes performances vocales étant bien trop éloignées de celles de Michel Sardou...  Mais j'ai un ami qui pourrait le faire, je pense. A voir... 😉

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes
Il y a 10 heures, Danivan a dit :

Ce pastiche du France de Sardou, coup de gueule  virulent certes, mais aussi  tendre et gentiment nostalgique,  je l’ai chanté en karaoké lors du pot de mon départ à la retraite.

d'où mon erreur, j'ai pensé que ce karaoké était peut-être sur youtube 🙂 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

@Danivan

L'école devient un paquebot qui navigue sans horizon et prend l'eau de toute part.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Danivan

Malheureusement @Nomal' sland et c'est si triste et navrant, en premier lieu pour les enfants...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

On a dérivé bien loin du monde de Pagnol...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...