Jump to content
Poésie des rues

Tu conduis

Recommended Posts

Poésie des rues

tuconduis-5f90f8e5.jpeg

 

Tu conduis
Les yeux rivés sur le point de fuite
Des kilomètres en perspective
Tu conduis
Les couleurs filent
Émotions et pensées sur le siège passager
T’effleurent
Avec la grâce du plus fin des sculpteurs
Une seconde se brise aux portes de l’infini
Tu tournes la tête
Et mille femmes sourient

 

Il y a la môme planquée dans tes fossettes
Fossés dont elle fait sa tranchée
La môme qui tient en joue les fausses dettes
Gardienne effarouchée de l’audace dans tes yeux
Sans redouter l’absence d’un lot d’as dans ton jeu
Trépignant d’impatience sous un ciel de défis
Munie d’un peu importe
Armée de la sagesse des joueurs aguerris
Sans mouvement de recul face aux plaies à guérir
La môme, planquée dans tes fossettes
Qui sait et te répète que toute carte est à jouer
Qu’aucun présent ne nait pour être défaussé

 

Tu conduis
Les yeux rivés sur le point de fuite
Des kilomètres en perspective
Tu conduis
Les couleurs s’ombrent

 

Il y a la guerrière qui peint sur ton visage
La défiance et la force
Flamme dure dans un regard
Corps à corps qu’elle amorce
D’un serrement de mâchoire
Sans cible
Mais si prompte à tirer
Les flèches qui se ficheront
Là où elle a visé

 

Tu conduis, les yeux rivés sur le point de fuite
Des kilomètres en perspective
Tu conduis
Les couleurs vivent

 

Il y a l’être ange
Qui intrigue et fascine
Dont le sourire solaire
Suscite l’adoration
Il y a l’être ange
Dans ton humanité
Et l’écho des étoiles
Dans les pas
D’une perle sacrée

 

Tu conduis
L’œil rivé sur le point de fuite
Des kilomètres en perspective
Tu conduis
Les couleurs veillent

 

Il y a la petite sauvage
Qui va pieds nus,
Fraie son passage
Entre les règles absurdes
Et se glisse dévêtue
Sous tes habits troués
Il y a cette sauvage aux mains salies
Qui montre les crocs en riant
Puis les plonge dans la chair de la vie
Qu’elle dévale, t’éclaboussant

 

Tu conduis, les yeux rivés sur le point de fuite
Des kilomètres en perspective
Tu conduis
Les couleurs suivent

 

Il y a l’élan infini
De ceux qui ne se trouvent pas aux places qu’on leur désigne
Ceux qui portent une foi que nulle peur ne résigne
A fermer l’œil face à la vasteté du monde
Et bâtir les barrages
Qui tarissent un chemin des possibles qui l’inondent
Il y a dans tes pas sages
L’élan infini
De ceux qui marchent
Vers leur vraie vie

 

Tu conduis, les yeux rivés sur le point de fuite
Des kilomètres en perspective
Tu conduis
Les couleurs dansent

 

Il y a la poète qui respire malgré toi
Dans le moindre des mots que tu tires de ton cœur
Dans tes gestes esquissés à l’encre de l’émoi
Dans chaque regard qui luit
Dont la beauté qui règne au-delà des langages
Se traduit dans les âmes sur d’invisibles pages
Il y a la poète qui écrit dans ton ombre
Éparpillant des vers et jonchant de recueils
Les sillons de tes pas et l’écho de tes jours.
Sans le réaliser tu touches du doigt le rêve
Des plus grands écrivains
Sans aucun manuscrit
Mais par la perfection des bribes d’expression
Que tu sèmes en chemin

 

Tu conduis
Lance un regard côté passager
Et mille femmes se frôlent au carrefour de ton âme
Chacune se faufile et brille à travers toi
A sa manière
Tu rayonnes, entières

 

Écrit en septembre 2019

 

  • Aimé 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf

Road trip où gamberge le monde à soi et des autres. Observation et philosophie guident se long parcours. Et, il y a le talent de l'écriture. Je suis prêt à poursuivre le voyage. 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

Belle façon de reconnaître la complexité de ce qui fait une personne le long de la route de la vie, et de choisir de n'abandonner aucun morceau de soi. J'aime le refrain, qui rythme l'ensemble et rappelle constamment que la route est longue, ainsi que l'emploi de "point de fuite", celui qui permet la construction de la perspective.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Poésie des rues

Merci à tous pour vos réactions ! 🙂 (et je m'excuse du délai de réponse !)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...