Jump to content
Joailes

C'est pas en novembre qu'on se dit je t'aime

Recommended Posts

Eobb

Coeur morose de novembre, j'irai chanter au-dessus de la pierre courant printemps ce petit air que nous aimions tant. Vous avez la belle idée @Joailes dans ce poème d'une seule fois.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Poème très tenu, bref et définitif. On ne se dit pas "je t'aime en novembre" sans la promesse d'un printemps.

 

Très beau poème.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Seawulf

 

Il y a 7 heures, Joailes a dit :

c'est pas en novembre qu'on se dit je t'aime

 

il y bien trop d'ombres entre les doigts des marronniers

de la mousse verte comme sur un pupitre d'écolier

l'on finit par aimer le bruit de pas sur le gravier

et ce parfum de feuilles qui ne cessent de tomber

Très beau titre et beau texte. Pour autant, il n'y a pas de mois  où l'on ne peut dire je t'aime ! 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Carine

Coup de cœur pour la première strophe mais le poème entier est magnifique, bravo. 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lina

De magnifiques vers pour exprimer cette terrible certitude!

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eau de brume

Mais c'est en novembre que je me permets de te dire que j'aime ta poésie ! Parmi toutes les ombres,il y a quand même une petite lueur dans ce "peut-être ,au printemps. Un grand merci pour ce beau poème.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

Je crois que nous devrions tous passer directement à décembre ...

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno
Il y a 10 heures, Joailes a dit :

l'on finit par aimer le bruit de pas sur le gravier

Terrible vers qui semble sonner le glas des sentiments. Très fort Jo!

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

@Joailes

Et les gosses qui sont nés en août, leurs parents se sont dit quoi en novembre ?😁

Edited by Nomal' sland

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yguemart
Il y a 20 heures, Joailes a dit :

il y bien trop d'ombres entre les doigts des marronniers

J'ai lu ton texte sur FB et j'ai aimé (et j'ai vu la coquille "il y bien..." et le "a" tu me l'as oublié, Jo !) 😋

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Joailes,

 

Il y a 21 heures, Joailes a dit :

il y bien trop d'ombres entre les doigts des marronniers

de la mousse verte comme sur un pupitre d'écolier

l'on finit par aimer le bruit de pas sur le gravier

et ce parfum de feuilles qui ne cessent de tomber

Un joli renouvellement du thème marronnier de l'automne. Bravo et merci ! Pour qui le coeur ?

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

J'ai lu et aimé plus tôt aujourd'hui, mais je n'ai pas su quoi dire en commentaire. Je ne sais toujours pas. C'est bon signe...

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mohand

Un joli poème d'une journée de Novembre.

 

 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
ouintenabdel

Très beau poème iconoclaste où, avec poésie, vous vous inscrivez en faux contre cette coutume chrétienne qui veut que, à l’occasion de la Toussaint, l’on fleurisse les tombes en novembre avec des chrysanthèmes. Votre très beau poème traduit cette tristesse qui règne dans les cimetières. Paradoxalement cet espace funéraire  n’est pas nommé ou peut-être par métonymie : la pierre tombale. Les comparaisons avec l’univers scolaire : « un tablier sous un préau », un « pupitre d’écolier » semblent traduire votre désamour de l’école qui a pourtant fait de vous une grande amoureuse de la littérature. Un grand bravo.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

@Yguemart merci pour cette correction, mais j'arrive trop tard pour corriger ici ... et le comité n'a point de réaction 😉 

 

 

 

Merci infiniment, @ouintenabdel de m'avoir offert de votre temps pour cette analyse après lecture. J'aurais pu aimer l'école, il est vrai, si je n'y avais pas ressenti mes premières solitudes et injustices. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane
il y a 13 minutes, Joailes a dit :

@Yguemart merci pour cette correction, mais j'arrive trop tard pour corriger ici ... et le comité n'a point de réaction 😉 

 

 

Voila voilaaaa....c'est réparé  jo ! ( je ne l'avais pas vu ) 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Julien Ertveld

En journalisme, un marronnier est un sujet qui revient chaque année à la même époque. Alors pourquoi pas un je t'aime en novembre qui apporterait une lumière nimbée au souvenir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...