Jump to content
Marc Hiver

Rien ne rime avec pauvre

Recommended Posts

Marc Hiver

C'est de Sacramento où le fleuve éponyme

Donne à l'American River un rendez-vous

Que je traçais ma route au tréfonds d'un abîme

De tristesse infinie et l'âme au garde-à-vous.

 

Dans ma Lamborghini, je n'en menais pas large,

Nulle part où crécher par cette nuit torride

Que ne jugulait pas la fraîche clim de barge

Cristallisant mes pleurs tout au long de mes rides.

 

Il fallait me purger, direction Montana,

L'esprit et le larfeuille en la ville fantôme

Au milieu du désert prisé de la mafia,

Las Vegas de fortune, où la thune s'empaume.

 

Réservant une suite, y déposant ma peine,

Je courus m'essayer dans cet endroit maudit

Sur des bandits manchots qui jouent de la déveine

D'un pauvre enfant de riche en proie au rififi.

 

Une femme au sein lourd rendit ma queue légère,

S'offrit de soulager en bonne compagnie

L'argent qui me pesait et m'assignait à terre,

Moi qui ne savais plus m'amuser dans la vie.

 

je sautai trois de ses copines pour la route

Et au petit matin sans demander mon reste,

Ma caisse m'emporta vers la frontière, toute !

Traversant le Rio, fuyant comme la peste.

 

Dans ma folle équipée, me fut donné à voir

Non loin de mes rancœurs, et sur les bords de l'eau

La loutre et son petit, gravés dans ma mémoire,

Tendresse d'un instant dénouant l'écheveau.

 

J'épousai le Mexique et une Mexicaine.

Nous eûmes trois lardons, une fille et deux gars

Que je chéris depuis. Finie la prétentaine,

For l'envie qui me tient d'aller sur la Volga.

 

Les gars de la marine pourront bien se brosser,

Je souhaite aujourd'hui dépenser mon argent

Avec mes marmousets et à Guadalupe

Faire de la plongée sur l'île aux flambergeants.

 

Comprends mon cher ami qu'il vaut mieux être riche

Si on est dépressif ; que le pauvre est plus pauvre

De ne pas être riche. Préfère donc la triche

À l'honnête trépas. Rien ne rime avec pauvre.

 

 

 

Edited by Marc Hiver
  • Aimé 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Quelle dernière strophe magistrale ! Vous écrivez l'antidote à toute dépression, à vous recommander pour renflouer le trou de la Sécu .

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Loht

Un road movie ?

 

Voici un écho :

"Hot chili peppers in the blistering sun

Dust on my face and my cape
Me and Magdalena on the run
I think this time we shall escape"
 
Bob Dylan
  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Road movie burlesque quelque part entre Jim Jarmusch et Wim Wenders, la truculence en sus!

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

Rien ne rime avec pauvre.

 

Si. Hanovre.

Mais c'est pas dans le même coin,

et il faudrait prononcer pauvre avec l'accent du midi, où comme chacun sait,

la misère est moins pénible au soleil ! 

  • Surpris 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep

Qu’il n’y ait pas de rime riche avec pauvre est encore une preuve de l’injustice sociale, mais heureusement votre truculence démontre que le bonheur n’est pas fonction de la richesse.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Aubussinne,

A condition de sortir sa carte vitale !

 

@Loht,

 

Bob Dylan, miam !

 

@Gabriel Montigny,

 

Il y a 5 heures, Gabriel Montigny a dit :

Jim Jarmusch et Wim Wenders

Excusez-moi du peu !

 

@Diane,

 

Ton commentaire s'autodétruit comme dans Mission impossible ! Les dictionnaires de rimes sont formels et  in fine, tu le reconnais toi-même !😉

 

@Jeep,

 

J'adore cette idée qu'il n'y a pas de rime riche à pauvre ! Cela complète bien le postulat que la forme esthétique est du contenu social sédimenté  (T.W. Adorno, Ecole de Francfort), un nouvel exemple que j'ai eu ce matin en écrivant le poème et en consultant le dico de rimes ! Merci et bravo pour ta contribution.

Edited by Marc Hiver

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

Sous la gauloiserie et derrière ce rêve américain, le constat intéressant (qui en dit long) annoncé par le titre est amené de main de maître dans la  dernière strophe, qui est un petit bijou.
Pas le même impact, mais rien ne rime avec gaufre non plus. Je suggère la Belgique pour le prochain road trip. 😉

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Julien Ertveld

A moins d'offrir une gaufre au pauvre!

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor
Le 21/10/2019 à 12:24, Marc Hiver a dit :

Comprends mon cher ami qu'il vaut mieux être riche

Si on est dépressif ; que le pauvre est plus pauvre

De ne pas être riche. Préfère donc la triche

À l'honnête trépas. Rien ne rime avec pauvre.

Un road trip qui se termine sur une telle sentence ne peut être qu'un voyage initiatique à recommander à bien des personnes.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

Scenarii que l'on croirait écrit pour la caméra crépusculaire de Peckinpah

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...