Jump to content
Aubussinne

Chaque aube

Recommended Posts

Frédéric Cogno

Un précipité de poésie pure pour communier avec les aurores. Je reviendrai sur ce texte. Magnifique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mohè

Un coeur dûment mérité. 

Je ne pourrai rien citer tant j'ai aimé ce que je viens de lire, comme dirait @Frédéric Cogno qui trouve toujours les bons mots ; un précipité de poésie pure. Sublime ! Et merci ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

La terre

asséchée, vidée de sa substance, de la vie qui s'en va, petit à petit ,

inexorablement...

Très beau.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Carine

Un très beau texte qui donne à sentir la révolte qui ne peut se dire, un feu qui ne jaillit plus, un sentiment d’épuisement. Superbe. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

L'adjectif exact pour qualifier mon ressenti me manque : un cœur y pourvoira ! ❤️ 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

Promenade apocalyptique. Douloureusement beau.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Loht

Une communion avec les éléments extrêmement bien restituée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eobb
Citation

l'embryon des nuages

Je me demande où ils naissent mais de voir leurs embryons en vous lisant me plaît.

 

Le sein de la Terre, vos mains sèches, le ru, le filet de la source qui ne retient plus les eaux et le feu du dragon. Un monde s'assèche.

 

J'aime ce poème qui tourbillonne, une forme de danse, implorer la pluie et sa vie. Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Je n'ai rien à dire d'autre que c'est beau et puissant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Merci très sincèrement à tous vos cœurs qui m'encouragent, je suis très touchée.

Merci à @Frédéric Cogno , à @Mohè, j'aime beaucoup le mot précipité qui évoque la chimie et l'apparition immédiate d'un corps solide à partir de deux solutés que l'on mélange

Il y a 22 heures, Frédéric Cogno a dit :

Un précipité de poésie pure pour communier avec les aurores. 

Merci à @Diane qui souligne le temps qui fait son oeuvre

Il y a 20 heures, Diane a dit :

La terre

asséchée, vidée de sa substance, de la vie qui s'en va, petit à petit 

Merci à @Carine, comment faire tellement la tache est immense même si j'essaie de faire beaucoup à mon niveau et je ne suis pas toute seule à pouvoir agir,

Il y a 19 heures, Carine a dit :

 la révolte qui ne peut se dire, un feu qui ne jaillit plus, un sentiment d’épuisement. 

Merci à @Joailes, @Thierry Demercastel , @Natacha Felix , @Gabriel Montigny , @Loht sans oublier @Marc Hiver

Apocalypse pas encore, vivant en pleine nature de pierre et d'eau, le tarissement des sources et l'assèchement des sols en ce mois d'octobre est une  réalité. Arroser au mois d'octobre ne s'est jamais vu.

à @Eobb , en montagne, après une pluie, on voit des nuées s'évaporer des forêts  puis s'élever en brumes et  former des nuages.

 

Merci encore, belle journée.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

Bonjour Mireille

Sélectionner un passage aurait été réducteur pour dire combien j'ai aimé ce poème dans lequel j'ai retrouvé votre rapport profond aux éléments et ce besoin de faire corps avec eux.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Bonjour Nomal'sland,

C'est vrai que je ne peux vivre hors sol, qu'avec la terre, mes mains sur les roches, dans les humus et l'eau et tous les vivants et même les non-vivants.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papy Adgio

Comme souvent, j'arrive le dernier et comme toujours ils ont déjà tout dit. J'ajoute "Merveilleux" (si personne ne l'a déjà dit) mais je reviendrai pour tenter de savoir exactement pourquoi. Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mercoyrol

Un magnifique poème qui nous fait quitter non seulement le tracé des rivages mais également les sentiers battus...

Plus besoin d'être matinal pour apprécier les délices de l'aube tant ces vers ont une immense force d'évocation !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Merci beaucoup à @Papy Adgio pour le mot "merveilleux", merci à @Mercoyrol pour " les sentiers battus " , peut-être parce que je les bats très souvent avec mes godillots ! , merci à @Eathanor, cela m'encourage beaucoup vers une nouvelle forme d'écriture.

Merci mille fois à vous et à tous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...