Jump to content
Eathanor

Fragment n°5

Recommended Posts

Natacha Felix

"fracassés", "lamentablement", "en vain" : jugement sans appel.

La concision sert le sujet dans ce poème.
Parfois les frottements ne servent à rien et la seule chose à faire est laisser tremper...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aubussinne

Une douleur invasive comme un ressac dans une nuit, vivement que le jour se lève, les vagues sur leurs crètes auront quelques éclats.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Danivan

Une mélancolie introspective, suintante, tenace... Comme une météo agitée finit toujours par se calmer, il convient parfois de simplement donner du temps au temps, en se regardant intérieurement avec un recul empreint de bienveillance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane
Il y a 12 heures, Eathanor a dit :

vieux torchons

humides de toutes ces larmes retenues.

Je crois que finalement il ne faut pas retenir les larmes...au contraire, elles évacuent un peu le

trop-plein . Mais ensuite, il faut pouvoir et savoir tordre les serpillières et sécher...

 

Mais qui sommes nous pour donner des conseils...

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Eathanor,

 

Je reviens commenter mon coeur. 

 

Il y a 14 heures, Eathanor a dit :

j’ai frotté en vain mes vagues à l’âme.

La formule est d'enfer  pour quelques vers qui donneraient le bourdon s'ils n'étaient aussi bien agencés.

 

Je ne m'égarerai sur le terrain du ressenti, faisant toujours une distinction entre l'auteur, le narrateur et son personnage. Si tu souffres, c'est bien ; si tu exorcises la souffrance, c'est mieux ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

Dommage  pour l'éteint sel ! car des ampères pionces,  il fallait y songer .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mohand

Cela me rappelle l'expression de Socrate "Connai-toi toi-même".

 

Merci pour ce questionnement de soi.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Dans un reflet miroir une tache de lumière noire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Banniange

Un travail domestique interminable, on n'a jamais fini d'assainir l'âme mais ce parfum poétique la console!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Je préfère ce poème au parfum Chanel ;) il m'emporte davantage dans ses effluves ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isabel Vazquez

C'est absolument magnifique!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fleur de poème

Une manière originale de traiter de vague à l'âme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...