Jump to content

Solarium


Recommended Posts

SOLARIUM

 

 

Comme d’un volcan au ventre gonflé de laves ivres,
Méfie-toi du crâne où bouillonnent mille acides !
Quand les poisons des digitales transitent au corps,
Ses fumées marquent l’âme de longs orbes de soufre !

 

 

Vois plus loin que le charivari des dionées
Aux sourires saturés de mouches de lumière !
Portées par le roulement des tambours germaniques,
Elles se gonflent et sécrètent du vinaigre de miel !

 

 

Fuis l'écho fatigué des bamboulas fantômes
Qui balance, par paquets, les clusters sur orbite !
Un résidu spatial oscille selon l’aimant,
Du vomi d’étoile souille le corbillard des anges !

Edited by Comité de rédaction
Corrections orthographiques et stylistiques en accord avec l'auteur
  • Aimé 2
Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Eathanor
Il y a 3 heures, Bardo a dit :

Du vomi d’étoile souille le corbillard des anges !

Quelle image puissante et évocatrice !

Autant j'ai moins accroché sur vos deux précédents poèmes (impression toute personnelle), autant celui-ci est très séduisant.

 

Il y a 3 heures, Bardo a dit :

Quand les poisons des digitales transitent au corps,
 Ses fumées marquent l’âme de longs orbes de soufre !

Ces deux vers sont également forts bien trouvés.

Link to post
Share on other sites
  • Eathanor featured this topic
Féludorée

L'univers de ce poème se rapproche énormément de celui d'Eathanor, en particulier le thème du danger qui rôde (mis en exergue par les impératifs de chaque strophe) et le vocabulaire choisi donnant des images originales...
Je suis intriguée par les "tambours germaniques". À quoi faites-vous référence?

 

Comme il s'agit d'un texte mis en évidence, je me permets ces remarques de langue:

- aux mille acides

- vois (impératif!)

- fuis (impératif!)

- qui balancent

- remplacer la virgule par un point virgule à la dernière strophe

 

Link to post
Share on other sites
Myrtille

Pas sur pour "balance" l'écho peut-être le sujet qui envoie les clusters. C'est à Bardo de nous dire..... :classic_dry: l'écho est un drôle de phénomène qui se permet des fantaisies qui nous étonnent toujours

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Comité de rédaction

@Bardo, l'édition des textes étant actuellement limitée à l'heure suivant la soumission sur le forum, vous ne serez pas en mesure de corriger les points soulevés par @Féludorée. Nous vous laissons rebondir sur l'interrogation de @Myrtille

 

il y a 13 minutes, Myrtille a dit :

Pas sur pour "balance" l'écho peut-être le sujet qui envoie les clusters.

 

avant que nous ne modifions quoi que ce soit dans votre poème.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Bonjour

 

C'est timidement que je suis venu poster quelques textes et j'ai l'humilité de les faire évoluer (où non) au gré des remarques.

 

Ainsi, @Féludorée je suis impardonnable pour les impératifs (vois et fuis).

 

Pour remplacer "bouillonnant à mille acides", je préfère finalement: "Où bouillonnent mille acides"

 

Concernant "qui balancent", il s'agit, en effet, comme le soupçonnait @Myrtille des "échos".

 

Au sujet du point-virgule, je ne sais pas. Qu'en pensent les autres ?

 

Merci pour vos commentaires ainsi que pour les corrections possibles à apporter.

 

Bardo

 

 

 

 

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Comité de rédaction
il y a une heure, Bardo a dit :

Ainsi, @Féludorée je suis impardonnable pour les impératifs (vois et fuis).

 

Pour remplacer "bouillonnant à mille acides", je préfère finalement: "Où bouillonnent mille acides"

 

Bonjour @Bardo. Nous venons d'apporter les corrections voulues.

Link to post
Share on other sites
  • Comité de rédaction unfeatured this topic
×
×
  • Create New...