Jump to content
Charles Boveaud

Crevé de noirs, crevé de sangs

Recommended Posts

Charles Boveaud

Le soleil fermant ses yeux

N'avivait plus de sa lumière le rayon.

 

Je ne sais

Si cette larme vive

S'est pendue à ta lèvre.

Aux commissures comme à tes plaies,

Ton sang m'a fui...

 

Les herbes sont folles,

Les fleurs étaient lourdes :

La toile se meurt.

 

La nature repose

Sous ta paupière endormie.

Et l'horizon m'embrasse

Et mon cœur s'éteint.

 

C'est une peinture

Qui n'a plus de couleur.

 

Il faut laisser

Ce sol crever.

Crevé de noirs

Crevé de sangs...

Edited by Charles Boveaud
Changements
  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes
Il y a 3 heures, Charles Boveaud a dit :

Je ne sais

Si cette larme vive

S'est pendue à ta lèvre.

j'aime particulièrement cette phrase. Étiez-vous inspiré par une peinture en particulier, @Charles Boveaud ?

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Une écriture un peu plus rauque que d'habitude, avec cependant une ampleur solaire conclue dans une âpreté.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno
Il y a 16 heures, Charles Boveaud a dit :

C'est une peinture

Qui n'a plus de couleur.

 

J'adore. Un vrai univers poétique. J'aime beaucoup.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

Une atmosphère mortifère s’est subitement abattue sur le site ....

les poètes sont ils influencés par l automne qui s’avance ?

 

cela dit votre texte est très réussi Charles.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

Absence de lumière, absence de couleurs, absence de vie... un tableau noir et une atmosphère délétère très bien rendue.

21 hours ago, Charles Boveaud said:

La nature repose

Sous ta paupière endormie.

Et l'horizon m'embrasse

Et mon cœur s'éteint.

Puissant...

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Charles Boveaud

Agréablement surpris que ce texte vous ait plus. Vos commentaires me sont tous très touchants. Merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Papy Adgio
Le 15/09/2019 à 16:39, Charles Boveaud a dit :

C'est une peinture

Qui n'a plus de couleur.

En inconditionnel de Soulages, je ne peux qu'adorer ! Je suis comme Frédéric, au-delà de ces deux vers c'est tout l'univers poétique de ce poème très réussi qui m'a baladé les yeux dans les étoiles. Merci Charles.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Charles Boveaud

Merci @Papy Adgio de votre remarque qui me fend le cœur de plaisirs !

D'ailleurs, pour vous répondre @Joailes, aucun tableau ne m'est venu à l'esprit quand j'ai relu le poème. Personnellement, j'ai voulu peindre une nature déchirée par l'abandon de l’être aimé...(néo-romantisme et surréaliste si vous voulez tous savoir !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

Bonsoir @Charles Boveaud

 

Finir dans le rouge et le noir, Stendhal aurait aimé.

 

 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Christian Bello

le noir est ma couleur préférée et j'ai adoré,

vous vous dites surréaliste, il faut fonder une école post-surréalste!!

je serai disciple inné!

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...