Jump to content
Marygrange

Quand la mer se retire

Recommended Posts

Marygrange

Quand la mer se retire,
C’est être transporté
Dans les longs bras tendus
D’un vieux temps ébroué.
Quand la mer se retire,
C’est mirer la clarté,
Sur le sable étendu,
D’un esprit dénoué.

 

Quand la mer se retire,
C’est râteler les fonds
Des débris étrangers
Du monde personnel.
Quand la mer se retire,
C’est creuser sans façon
Des chemins messagers
Nous reliant au Réel.

 

Quand la mer se retire,
C’est tirer, chaque jour,
Du cœur reconnaissant,
Un don pour l’Univers.
Quand la mer se retire,
C’est pêcher de l’amour,
Dans l’océan du sang,
Pour créer son avers.

 

Quand la mer se retire,
Des rochers, j’aperçois
Les reflets dévoilés
De l’enfant que j’étais.
Quand la mer se retire,
Je crois ce que je vois,
Les futurs étoilés
Que, pour tous, je voudrais !

  • Aimé 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Quand la mer(e?) se retire, il ne reste, nue, que sa propre écorce de bois flotté.

  • Aimé 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Charles Boveaud
Il y a 10 heures, Marygrange a dit :

Quand la mer se retire,
Des rochers, j’aperçois
Les reflets dévoilés
De l’enfant que j’étais.

Termes puissants, vers intenses d'émotions, images fortes...Bref un concentré de beautés ! Bravo ! 

Il y a 10 heures, Marygrange a dit :

Quand la mer se retire,
Je crois ce que je vois,
Les futurs étoilés
Que, pour tous, je voudrais !

Mais la fin m'a un peu déçu...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Myrtille

Quand la mer se retire, c'est l'étendue ouverte aux pas, c'est mon propre regard, mon envie. Une bien belle description de cette mer magique

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Marygrange,

 

Quand on aime un poème... Et hop ! Un coeur.

Sinon tu connaissais, dans un style très différent : Quand la mer monte du cht'ti Raoul de Godewarsvelde ?

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Voici un fort joli poème @Marygrange. Connaissez-vous le livre d'Armand Lanoux, qui porte le même titre ? 

(Ce titre est très évocateur.) Par une pirouette qui fait référence aux plages normandes, il cerne plutôt bien cette idée de marée incessante ; avec le ressac, le flux et le reflux, il submerge puis exhume les ruines matérielles et immatérielles d'une guerre passée. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

 

@Marygrange

Quand la mer se retire

c'est pour réfléchir à des vagues projets.😁

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix
On 9/13/2019 at 9:47 PM, Marygrange said:

Quand la mer se retire,
C’est pêcher de l’amour,
Dans l’océan du sang,
Pour créer son avers.

J'aime beaucoup ce passage, et l'impression de force, résistance et liberté qu'il souligne.

 

Bel usage de l'anaphore, on croirait entendre le rythme des vagues en lisant à voix haute.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marygrange
Le 13/09/2019 à 22:23, Gabriel Montigny a dit :

Quand la mer(e?) se retire, il ne reste, nue, que sa propre écorce de bois flotté.

Oui, j'avoue que c'est un peu ça. Merci 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marygrange
Le 14/09/2019 à 08:18, Charles Boveaud a dit :

Termes puissants, vers intenses d'émotions, images fortes...Bref un concentré de beautés ! Bravo ! 

Mais la fin m'a un peu déçu...

Mes poèmes ne sont jamais définitifs, sauf si paresse à corriger. 

Dans ces temps où règne une certaine insécurité pour l'avenir, la fin marque une forme d'espoir. Mais c'est un peu malhabile, je veux bien le croire. Merci pour votre perspicacité 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marygrange

 

Le 14/09/2019 à 09:36, Myrtille a dit :

Quand la mer se retire, c'est l'étendue ouverte aux pas, c'est mon propre regard, mon envie. Une bien belle description de cette mer magique

Heureuse de toucher votre regard. J'ai écrit ce poème en Normandie cet hiver, et je ne cessais de regarder la mer, toute proche, où j'allais dans l'établissement où je me trouvais. Merci 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marygrange
Le 14/09/2019 à 14:20, Marc Hiver a dit :

@Marygrange,

 

Quand on aime un poème... Et hop ! Un coeur.

Sinon tu connaissais, dans un style très différent : Quand la mer monte du cht'ti Raoul de Godewarsvelde ?

Parfaitement, je la connais : "Quand la mer monte, j'ai honte, j'ai honte ! Quand elle descend, je l'attends..." 😄 Merci pour le coeur 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marygrange
Le 14/09/2019 à 16:16, Joailes a dit :

Voici un fort joli poème @Marygrange. Connaissez-vous le livre d'Armand Lanoux, qui porte le même titre ? 

(Ce titre est très évocateur.) Par une pirouette qui fait référence aux plages normandes, il cerne plutôt bien cette idée de marée incessante ; avec le ressac, le flux et le reflux, il submerge puis exhume les ruines matérielles et immatérielles d'une guerre passée. 

 

Je ne connais pas du tout ce livre. Mais par le plus grand des hasards, j'ai écrit ce poème en Normandie, plus exactement à Granville. J'étais fascinée par le paysage que j'avais. J'adore la mer, et la Manche est de toute beauté ! Merci 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marygrange
Le 14/09/2019 à 19:26, Nomal' sland a dit :

 

@Marygrange

Quand la mer se retire

c'est pour réfléchir à des vagues projets.😁

Si on veut, mais c'est aussi naviguer dans l'immensité des rêves... 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marygrange
Il y a 6 heures, Natacha Felix a dit :

J'aime beaucoup ce passage, et l'impression de force, résistance et liberté qu'il souligne.

 

Bel usage de l'anaphore, on croirait entendre le rythme des vagues en lisant à voix haute.

Comme Stephen King, j'aime écrire au naturel, et ne pourrais faire autrement. Mais que les vagues se soient unies au rythme du texte, cela me plaît bien. Merci 🙂

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...