Jump to content
Marygrange

Les choses de la vie

Recommended Posts

Marygrange

Je tiens un blog (enfin, quand j'y vais) pour ainsi dire personne. Pas d'autres visiteurs, sauf exception, que moi-même et les robots de Facebook, Google et d'autres.
Je récolte d'ailleurs peu d'échos en général, ce qui me plonge parfois dans l'embarras, la stupeur et la honte de ce que je fais. "Mais, ma brave fille, me dirais-je, tu as passé l'âge d'intéresser les gens ! Tu n'as pas su, certes ni pu, former, comme il convient, tes facultés. Alors, tu restes une adolescente incapable d'assumer l'âge que tu as. Et les gens, ils ne te comprennent pas. J'avoue qu'il y a de quoi !" Je me répondrais qu'on peut bien, quand même, poursuivre ses petites passions, même quand on est une vieille adolescente. Ce n'est pas pour la reconnaissance, voyons ! C'est pour accompagner sa vie, l'habiter avant toute chose. Alors, continuons !
Je suis une vieille fille inutile, oui ! Et le monde actuel, je ne lui appartiens quasiment plus. Il me désole. Je ne veux plus suivre la cadence de son agitation. Mais il faut toujours chercher un sens à la vie, et jusqu'à présent, je n'ai pas réussi à en trouver un qui m'aille bien. Alors, j'observe le monde mais à ma manière, pas à la sienne. J'observe tout !
Minou Drouet disait qu'aimer, c'est comprendre et accepter. Je crois que, parmi toutes les définitions sur l'acte d'aimer que j'ai abordées, la sienne est l'une des meilleures. Et elle n'avait que huit ans, quand elle l'avait formulée, dans une lettre, à son ami Philippe ! Moi aussi, mais bien plus tard qu'elle, je m'adonne à l'art de comprendre.
J'écris, comme elle le faisait, et je fabrique des idées pour comprendre et accepter les choses de la vie, enfin les plus simples qu'une adolescente vieillissante comme moi peut assimiler. Quand je dis adolescente, c'est un peu exagéré, dites ! Ce serait préférable de dire "enfant"... Mais vieillissante !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

N'hésitez pas à donner votre adresse de blog je serai la première à vous y rendre visite. Voyez-vous, je pense que rien ni personne n'est inutile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...