Jump to content
Marc Hiver

Tempête de neige sur le Potomac

Recommended Posts

Marc Hiver

 

Il neigeait en tempête sur le Potomac,

Treize janvier mille neuf cent quatre-vingt-deux

Sur le vol quatre-vingt-dix. Prenant place en queue

De l'appareil, j'étais ravi du tomahawk

 

Acheté le matin dans la réserve indienne,

Non loin de Black Hills de triste memory

Quand George Crook de ses effectifs y perdit

Une moitié au cours des guerres indigènes.

 

Notre Boeing 737 d'Air Florida,

Juste après un décollage mouvementé,

S'était dans le fleuve par ce froid abîmé,

La scène se déroulant sous les caméras

 

De télévision. Chacun se rappelle encore,

Malgré l'héroïsme de certains passagers,

Qu'il n'y eut que cinq survivants, dont deux blessés

Sur les soixante-dix-neuf personnes à bord.

 

Moi, je ne dois la vie qu'au sacré tomahawk

Quand il me vint l'idée de m'accrocher au tronc

Charrié dans un chaos de glace sauvageon

Des chutes déchaînant les eaux du Potomac.

 

Lors, devins animiste, écolo et Indien

Vénérant cette hache au creux de ma mémoire

Qui sur ma cheminée s'expose en grande gloire

Nichée au bocage de mon fier Cotentin.

 

Toi le horsain, étranger à la Normandie,

S'il t'arrive d'échapper au réchauffement

Climatique, souviens-toi de ces pauvres gens

Qui moururent de froid en ces États-Unis.

 

Le trop chaud, le trop froid n'est pas bon aux humains

Qui se baignent en avion dans le Potomac,

Sans ce soucier d'emporter a good tomahawk

Acheté pour de rien et en bagage à main !

 

Désormais, je n'arpente les rues de Cherbourg

Qu'avec hache à la ceinture et un parapluie.

Je sais qu'il me pardonnera, Jacques Demy,

D'américaniser son histoire d'amour.

 

  • Aimé 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marygrange

Je me souviens... C'était un terrible accident... Si je vais un jour aux USA, je fais comme vous. Je vais dans une réserve indienne et je m'achète un tomahawk. Merci pour ce beau poème entre sourire et gravité 🙂

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Si les objets inanimés ont une  âme, ce tomahawk porte celle d'un peuple sans rancune.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

Je n'aime toujours pas l'avion. Avec ou sans tomahawk.

  • Partagé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes
Il y a 20 heures, Marc Hiver a dit :

Lors, devins animiste, écolo et Indien

Vénérant cette hache au creux de ma mémoire

Qui sur ma cheminée s'expose en grande gloire

Nichée au bocage de mon fier Cotentin.

il me semblait bien aussi que tu avais du génie. Protecteur, en plus ! 🙂 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

@Marc Hiver

 

Comme dit le proverbe : Indien vaut mieux que deux tu l'auras.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

Aujourd'hui le tomahawk aurait été en soute et la narrateur serait mort.
Je ne me souvenais pas de cet accident, j'ai cherché des infos sur le sujet après avoir lu ton texte.  

On 9/13/2019 at 7:34 PM, Marc Hiver said:

souviens-toi de ces pauvres gens

Qui moururent de froid en ces États-Unis.

Maintenant je me souviendrai...

  • Partagé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...