Jump to content
Pierre

Vaille que vaille

Recommended Posts

Pierre

 

Parlons de ce vague à l’âme

Qui s’en mêle  

Et qui s’enroule

Vaille que vaille

Comme des ballots de paille

Sur le bord des routes

Dans un dédale imprudent

Qui s’entrechoque

Et qui s’entre coupe

Là où le sang s’écoule

Des poignets des enfants

 

 

C’est par les fenêtres

Que le vent peut rafraichir

Nos veines champêtres

Avant de s’endormir

De rêves en cauchemars

 

 

Parlons de ce vague à l’âme

Avant de se bercer d’illusions.

Edited by Pierre
  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Bonjour @Pierre je relève deux fautes dans vos beaux vers ; "ballots de pailles" je pense qu'il ne faut pas d's à paille ; "qui s'entrechoc" le verbe me semble plutôt être s'entrechoquer ... 

 

Ceci dit, cette phrase a une consonance plutôt forte et décrit bien, plus encore qu'un vague à l'âme, un mal être : 

"Là où le sang s’écoule

 

Des poignets des enfants"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierre

Merci Joaille de corriger mes fautes, je suis parfaitement conscient de mon incompétence, et le peu de temps que je passe à la relecture.

Il est certains soirs difficile d'exprimer ce que l'on ressent avant de s'endormir, j'ai par ces quelques vers essayé de décrire ce vague à l'âme, ou plus encore comme vous le dites, ce mal être. Merci encore, à bientôt de vous lire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

Bonjour @Pierre

 

vague à lame tranchante ! loin d'être rasoir pour autant .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

@Pierre il ne s'agit pas d'incompétence de votre part, souvent, les fautes ne sont que d'inattention ou de frappe. La plupart du temps, ça me saute aux yeux et je ne puis m'empêcher de le dire. Mais je ne suis pas moi-même à l'abri ! 😉 

Continuez à écrire, il n'y a rien de tel contre le vague à l'âme ... c'est souverain ! Bonne soirée à vous ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix
21 hours ago, Pierre said:

Là où le sang s’écoule

Des poignets des enfants

des mots forts qui font mal.

 

Bonne idée de laisser la fenêtre ouverte, parfois la lumière entre avec le vent. 🙂

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...