Jump to content
Natacha Felix

La vie en rosse

Recommended Posts

Natacha Felix

La journée commença par un serein matin,
je broutais dans le pré et grattais le sainfoin
afin de découvrir mes amis les insectes
et de les torturer d’une manière abjecte.

 

M’approchant de la mer, m’éloignant des étables,
comme je fus choquée, quand la chaleur du sable
révéla tout à coup à mon sabot senestre
un petit corps visqueux dans un abri rupestre.

 

De prime abord je pris la vision peu charnelle
des diaphanes lambeaux pour des tagliatelles,
ce mets si fin que l’on ne me sert que parfois,
tant toujours il me cause un incroyable émoi.

 

Puis me ressaisissant, très bientôt je compris
qu’il me fallait avoir, oui, avoir à tout prix
la preuve que ce corps était épris de moi ;
je tombai en amour pour le Scyphozoa.

 

Ô combien de désirs, d’attentes put combler
cet être que la chance avait su affubler
de tant de tentacules aux pouvoirs magiques
qui rendirent mon trot chevauchée fantastique.

 

Las, il fallut bien sûr qu’un jour il se lassât
de mes hennissements et sa fougue passa
me laissant esseulée, à mon cou un lasso,
à ma patte une entrave, à mes cils un ruisseau.

 

Alors je fis ce que toute honnête jument
aurait fait à ma place et subrepticement
je glissai dans son seau la potion arsénique.
Ne reste médusée que la rosse qui…

  • Aimé 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Un trot plein de poésie chevaline comme un amble aime malgré une chute fatale.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Excellent ! Un peu rosse, certes, mais les poèmes écrits par des animaux sont toujours savoureux, puisqu'ils ne parlent pas, ils écrivent leurs états d'âme 😉 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

M'a fait penser à Rossinante bien sûr....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

Bonjour @Natacha Felix

Un conte qui respecte merveilleusement sa part de cruauté.

A être trot prés de la mer, la note finit toujours  par être salée.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Christian Bello

très loin de la boucherie chevaline je verrai maintenant la vie comme un cas rosse, 

que c'est joli

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Et rosse, elle a vécu ce que vivent les rosses, l'espace d'un " mâtin! ".

Share this post


Link to post
Share on other sites
ouintenabdel

Très belle fable à la manière de Jean de La Fontaine  sur l’amour impossible, sur la femme fatale, sur les relations contre nature. Il manque cependant à votre superbe fable  la  morale. Peut-être voudriez-vous laisser le soin  au lecteur de la deviner. Auquel cas, Je vous en propose une. Elle risque toutefois de sonner faux avec vos très beaux alexandrins.

Ne t’éprends que d’un être  ayant  un caractère

Semblable au tien. Sinon, prépare ta bière.

(Le mot bière appartenant au champ lexical de la mort est prononcé en diérèse pour produire l’effet d’insistance.)

En effet, votre fable évoque une relation incongrue : deux espèces différentes qui  s’accouplent : une jument qui s’éprend d’une méduse. La fin ne peut être que tragique.

« ce corps était épris de moi ;
je tombai en amour pour le Scyphozoa. »

« Ô combien de désirs, d’attentes put combler
cet être… »

Cette chute tragique, le lecteur la pressent dès le premier quatrain. « les torturer d’une manière abjecte » fait écho à  «  je glissai dans son seau la potion arsénique. »

Les allitérations en et en [l] traduisent cette solitude à laquelle se voit condamnée cette jument meurtrière.

Las, il fallut bien sûr qu’un jour il se lassât
de mes hennissements et sa fougue passa
me laissant esseulée, à mon cou un lasso,

Très beau jeu de mot : l’attribut  « médusée » évoque la malheureuse méduse qui semble toujours collée à la jument.

Très belle réussite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...