Jump to content
Pierre

Batelier

Recommended Posts

Pierre

 

Telle est la chute solitaire

Etre attentif à Cassandre

Est bien inutile

Le destin s’écoule

Dans les rivières orageuses

Abreuvant les chènevières  

Pour nous étourdir la tête

À sa convenance

 

 

Quiconque prend l’habitude

De se nourrir du vent

Sans ne jamais prendre de repos

Sans ne jamais

Faire un nœud à sa plume

Finira par implorer l’invisible

Afin qu’on lui pardonne son impertinence

Renversant ainsi sans restriction

Le bizarre de l’absolu

Que les talents butinent de fleur en fleur

 

 

Batelier

Pour toi l’azur ouvre ses portes

« Aide-toi, le ciel t’aidera. »

Edited by Gabriel Montigny
Majuscules dans le titre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Ah, vous revoilà, @Pierre ! 🙂 Vos commentaires me manquaient ! 

Bon, je vous lis quand même. 

"Tel est la chute solitaire "

que voulez-vous dire ? Telle ? Guillaume Tell ? 🙂 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

bonjour @Pierre

 

Il y a 15 heures, Pierre a dit :

Quiconque prend l’habitude

 

De se nourrir du vent

 

Sans ne jamais prendre de repos

C'est l’Apéro phagie qui guette , l'air de rien.😁

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierre

Bonjour Joailles

Merci d’être toujours attentive et de corriger toutes mes fautes.

Je n’étais pas bien loin, j’étais en abstinence d’écran et j’avais mis un nœud à ma plume, je reviens   doucement très doucement afin d’éviter la saturation. J’espère être plus actif cet hiver au coin du feu. Seule l’inspiration le dira.

À bientôt de vous lire

Bien cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

De toute façon, Cassandre, personne ne l'écoute. C'est bien là son malheur. Et le nôtre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

C'est joli "faire un nœud à sa plume" comme image. Ce poème résonne comme la parole d'un sage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierre

Cassandre fait peut être notre bonheur sans le savoir, qui voudrait connaître son avenir et le jour de sa mort...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...