Jump to content
Joailes

L'ours bleu m'a dit

Recommended Posts

Joailes

 

Je descends allègrement vers le square qui s'étouffe sous juillet, avec ses petits vieux assis depuis longtemps sur les bancs ; leurs yeux s'égarent sur cette grosse sirène qui gicle de l'eau claire, sans jamais se demander pourquoi, assise éternellement devant le bassin aux pigeons, lorsque mon regard fut attiré par un ours bleu.

Il avait un caleçon à fleurs qui faisait bien des envieux et il mangeait un de ces sandwiches aux relents aigres qu'on nous refile bien volontiers pour la modique somme de trois euros cinquante, (sans cornichon) au kiosque du coin ; pour peu qu'on n'ait pas mangé depuis trois jours on le trouve bon, tant pis pour le cholestérol.

 

Encore un truc que je ne pourrai jamais raconter dans mes petites histoires ordinaires, je sais très bien qu'on ne me croit jamais de toutes façons, avec mon étiquette de fantaisiste et de gratte-papier boulimique.

Pourtant, quand j'ai vu une girafe en bikini rose fluo arriver et s'installer à côté de l'ours bleu, je sentais bien que j'avais là une histoire des plus ordinaires, comme il m'en arrive souvent dès que je sors de chez moi et cela m'attristait quelque peu de ne la raconter à personne et de la garder pour moi. 

 

Ils riaient tous les deux dans le soleil, ils étaient beaux.

Après bien des hésitations, je me suis approchée d'eux et ils m'ont fait signe de les suivre ; 

sous la grosse sirène, derrière le jet d'eau claire, il y avait une porte.

Je suis souvent passée derrière les cascades pour voir ce qu'il y a derrière, mais là …

j'avoue que je fus médusée.

Je n'avais jamais assisté à une réunion d'animaux au chômage, ils disaient : « on ne veut plus de nous dans les cirques, c'est inhumain, disent les hommes, mais ils continuent à faire les clowns sous les chapiteaux

qui sait ce que sont devenus les ours bleus avec des caleçons fleuris ?

 On ne nous demande jamais notre avis, de toutes façons.»

 

« Poète, dépêche-toi, me dit l'ours bleu, en caressant rêveusement sa girafe, (qu'est-ce qu'elle était belle !) écris tant que tu le peux, bientôt tu devras remplacer chaque mot par un autre pour finir ton manuscrit, les hommes sont ainsi, ils aiment bien tout changer pour dire après : avant c'était le bon temps.

Nous on s'en fout, on est bêtes et on attend Noë pour se casser d'ici.»

(J.E. Petites histoires ordinaires – septembre 2019)

 

  • Aimé 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

Donc l'ours et les autres animaux peignaient la girafe ? Je te crois, je te crois 🙂

 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Évidemment que je te crois...sinon à quoi bon te lire?...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

@Natacha Felix merci de me croire. Il n'y a rien de plus énervant que de raconter des choses vraies et de sentir les sceptiques. 

 

@Frédéric Cogno oui, à quoi bon ? Merci ❤️ 

  • Aimé 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

@Joailes

Reléguer sur le banc de touche, ils ne tarderont pas à ne plus quitter le bestiaires.😫

 

On leur rendra un hommage posthume au bestival des carnes.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor
Le 04/09/2019 à 08:15, Natacha Felix a dit :

Donc l'ours et les autres animaux peignaient la girafe ? Je te crois, je te crois 🙂

C'est de la bonne visiblement 😉

sexy weed GIF

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

@Eathanor alors, jaloux ? 🙂 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Non du tout.

J'ai suffisamment donné dans cela lors de mon adolescence 😉 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Joailes,

 

Le 03/09/2019 à 23:08, Joailes a dit :

Je descends allègrement vers le square qui s'étouffe sous juillet

Quand on pense qu'il y a des gens si pauvres qu'ils ne peuvent habiter à Cherbourg...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...