Jump to content
Charles Boveaud

Langueur

Recommended Posts

Charles Boveaud
Posted (edited)

O langueur, ennui, destin de l’âme

Que ni le soleil ni la nuit apaisent ;

Ces jours et ces nuits que nous contemplâmes,

Ma langueur et moi sous l’amour obèse.

 

O langueur, suis-je une fleur violée,

Un pétale laissé au vent mauvais.

Blessé, c’est ainsi que je m’en vais,

Mourant, c’est ainsi que je vivrai !

 

De ta chair à ma chair tu es ma muse,

Et de ta main à mes doigts tu brûles,

Sans cesse, à chaque mot tu m’uses,

Sans cesse ma langue de toi s’articule !

 

O déchire-moi de tes syllabes,

Et de ta poésie maladive de rêves,

Oublie-moi dans ton orage de vers ;

Même mort, le souffle renaîtra !

 

O langueur, à mon cou tu respires,

Et je sens si près de ta bouche

Mon vivant que tes baisers aspirent,

Quand expire le poème sur ta bouche.

 

O langueur, je suis ces Danaïdes,

Suant à l’effort des mourants

Pour remplir le vase qui se vide

Comme le temps vide les vivants.

 

O langueur toi le vent des automnes

Par le souffle tu consumes les âmes

Dans ton soupir avide et monotone,

Quand la feuille des jours tombe en flammes.

 

O langueur, toi qui tues et inspires

Comme le miroir, à l’infini se mire ;

Tu es mon soleil sans mesure,

Et ma lumière et ma brûlure…

 

O langueur…toi qui toujours me blâmes,

Tu es la plume de mon encrier

Qui tache et déchire de sang mon papier !

O langueur, ennui, destin de l’âme…

Edited by Charles Boveaud
Coquilles
  • Aimé 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

Très beau Charles .

Toujours de fortes images et bonne structure.

 

sinon conjugaison :

dans les deux dernières strophes où vous utilisez « toi qui..»

il faut toujours se demander quel est l antécédent du relatif « qui»

ici c’est « toi» cad la 2e personne du singulier

—-> il faut un S au verbe qui suit

——-> toi qui tues, inspires,blâmes

 

et tache sans accent circonflexe 

 

 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Amour obèse en poésie !....mais bon l'innovation existe ....

Sinon de belles envolées lyriques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Charles Boveaud

Ahhhhhhhhhhhhhhhhhh!!!!!!!!!!! Ces fautes de conjugaison ! Merci @Diane !

Bonjour @Surfeur. Je vois que vous êtes choqué ; merci !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

@Charles Boveaud

 

De fortes images écrites  à  l'encre de chine. votre monochrome reconnaissable.W

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Pour un poème romantique à souhait, il est vrai que le mot "obèse" est un peu incongru. Il doit y avoir d'autres rimes plus jolies avec 'apaisent' et je trouve "que nous contemplâmes"  "moi et ma langueur'' un peu lourds ... ma langueur et moi passe mieux aux oreilles, qu'en pensez-vous ? 

Ces jours et ces nuits que nous contemplâmes,

Moi et ma langueur, sous l’amour obèse.

 

 

 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Charles Boveaud

Bonjour @Nomal' sland, merci pour votre commentaire !

Bonjour @Joailes, merci pour la faute ! Je vois que "obèse" vous est incongru ? Parfait, c'est ce que je voulais entendre...Ne soyez pas surprise, moi aussi cette rime me dégoûte, le ressenti est personnellement très fort et très...Bref, j'ai corrigé pour moi et ma langueur :

Il y a 9 heures, Charles Boveaud a dit :

Ces jours et ces nuits que nous contemplâmes,

Ma langueur et moi sous l’amour obèse.

😊

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Voyez, @Charles Boveaud combien il est difficile au lecteur de s'approprier un texte ! Il peut cacher bien des souffrances sans les dire vraiment. C'est là là l'immense pouvoir de l'écriture ... on se dévoile peu à peu, ou pas, ou jamais, mais on ne laisse pas indifférent : on touche toujours un point sensible, quelque part ... Continuez à écrire et songez qu'il n'y a aucune "rime qui dégoûte" ; la poésie a un sens très large ! 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mohè

@Charles Boveaud comme @Joailes je pense que tout peut s'écrire en poésie. Il n'y a rien qui dégoûte, les mots sont là pour s'en servir, et vous le faîtes bien ! prenez confiance 🙂 

 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Ça bosse, ça bosse... Très bien.

 

Cent fois l'ouvrage sur le métier.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

La structure vous réussit bien dans celui-ci, les images sont belles.

J'ai beaucoup aimé, entre autres

On 8/28/2019 at 11:34 AM, Charles Boveaud said:

Blessé, c’est ainsi que je m’en vais,

Mourant, c’est ainsi que je vivrai !

Romantique à souhait !

Je vous donne volontiers un cœur, car votre talent est indéniable.

Maintenant que vous avez, de plus, trouvé de bonnes conseillères pour peaufiner votre œuvre... le future vous appartient 🙂

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ladouce

« Ô langueur, ennui, destin de l’âme

Que ni le soleil ni la nuit n’apaisent » 

 J’aime particulièrement  !

 On ressent très bien tout au long du poème, cette lourdeur, ce poids de l’existence. Merci @Charles Boveaud pour ce très beau texte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Cette langueur qui ne cesse de revenir comme un mantra est bien vue.

Le mot "obèse" m'a également surpris mais après tout, pourquoi pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...