Jump to content
Gabriel Montigny

Tout de toi me manque

Recommended Posts

Joailes

Je savais qu'en vous lisant, j'allais me perdre. Je n'irai pas par quatre chemins : c'est ce que j'ai lu de plus beau depuis ... un moment. Je tempère mon commentaire, parce que je suis la première et je sais l'avalanche de cœurs qui va s'en suivre. Ce poème là je me le garde (!) et je le relirai souvent. 

  • Aimé 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yguemart
il y a 53 minutes, Gabriel Montigny a dit :

J’y ai bu le miel de te prendre et la saumure de te perdre

C'est magnifique ! D'une beauté rare ! L'exaltation de l'amour ! Une grande émotion à te lire @Gabriel Montigny J'ai souligné un vers dont j'ai aimé l'image et la musique, mais tout est superbe.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Surfeur

Entre la beauté d'une femme et l'émotion du souvenir; seul l'auteur sait laquelle a généré l'autre pour nous offrir ce très beau poème.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Charles Boveaud

@Gabriel Montigny, me charmerez vous toujours avec vos vers si agréables, et avec vos mots doux et mélancoliques ? Ce poème magnifique mérite simplement un déchaînement de cœurs !😉

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

Des images à foison, un rythme tourbillon.
Difficile de ne pas se laisser emporter par ce cri d'une puissance extrême.
Chapeau !
 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep

Vous restez au sommet de l’art poétique et vous m’avez emporté. 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Thierry Demercastel

Un poème somptueux, je l'ai lu à voix haute et il m'a arraché une larme ,merci pour cela.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

Une image obsessionnelle de l’absente si présente , idéalisée dans 

le souvenir presque douloureux .

Texte puissant et sublimement poétique.

Très beau Gabriel .

 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Il est impossible et absurde d'établir un classement dans l'absolu des poèmes d'un auteur. Pourtant, il m'est impossible de ne pas penser que celui-ci est un petit chef-d'oeuvre au milieu de toutes les pépites déjà offertes par ta plume.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny
Le 13/08/2019 à 22:41, Joailes a dit :

Je savais qu'en vous lisant, j'allais me perdre. Je n'irai pas par quatre chemins : c'est ce que j'ai lu de plus beau depuis ... un moment. Je tempère mon commentaire, parce que je suis la première et je sais l'avalanche de cœurs qui va s'en suivre. Ce poème là je me le garde (!) et je le relirai souvent. 

@Joailes

Vous m'avez fait un compliment éperdu. Cela récompense l'effort d'une écriture toute entière dévouée à susciter une émotion. Je vous remercie de votre allant et regrette de vous être tempérée. 

Le 13/08/2019 à 22:58, Yguemart a dit :

C'est magnifique ! D'une beauté rare ! L'exaltation de l'amour ! Une grande émotion à te lire @Gabriel Montigny J'ai souligné un vers dont j'ai aimé l'image et la musique, mais tout est superbe.

@Yguemart

Je ne sais que répondre. Il y a juste l'alchimie entre l'intention et le lecteur. Parfois le plomb se transforme en or mais à chaque fois on perd la formule. Nous sommes, poètes, des Nicolas Flamel  sans autre protocole que le hasard.

Le 13/08/2019 à 23:55, Surfeur a dit :

Entre la beauté d'une femme et l'émotion du souvenir; seul l'auteur sait laquelle a généré l'autre pour nous offrir ce très beau poème.

@Surfeur

Moi même je l'ignore. Je crois que sa beauté résiste au temps et aux pièges du souvenir. De fait, se rappeler d'elle n'est que la faire exister.

Le 14/08/2019 à 07:14, Mohè a dit :

Vous êtes incroyable @Gabriel Montigny

Merci pour cette lecture matinale !!!

@Mohè

Incroyable mais vrai. Je ne peux écrire qu'en étant vrai. Je ne suis pas toujours juste, mais je m'efforce d'être dans le vrai.

Le 14/08/2019 à 08:22, Charles Boveaud a dit :

@Gabriel Montigny, me charmerez vous toujours avec vos vers si agréables, et avec vos mots doux et mélancoliques ? Ce poème magnifique mérite simplement un déchaînement de cœurs !😉

@Charles Boveaud

J'en ai bien l'intention. Malheureusement je me suis inscrit tantôt aux mélancooliques anonymes!

Le 14/08/2019 à 08:36, Natacha Felix a dit :

Des images à foison, un rythme tourbillon.
Difficile de ne pas se laisser emporter par ce cri d'une puissance extrême.
Chapeau !
 

@Natacha Felix

Chapeau si cela vous toque... je n'en rosis pas moins devant l'ardeur presque russe de votre compliment.

Le 14/08/2019 à 09:37, Jeep a dit :

Vous restez au sommet de l’art poétique et vous m’avez emporté. 

@Jeep

Le souci du sommet, c'est qu'il est pointu. De là à y rester relève de l'acrobatie. On finit toujours par tomber. ^^.

Le 14/08/2019 à 11:11, Thierry Demercastel a dit :

Un poème somptueux, je l'ai lu à voix haute et il m'a arraché une larme ,merci pour cela.

@Thierry Demercastel

Faire ainsi publiquement l'aveu d'une larme me touche profondément. Je tiens les larmes pour les enfants de l'émotion. Ces petits diables là ne naissent que dans la sincérité.

Il y a 15 heures, Diane a dit :

Une image obsessionnelle de l’absente si présente , idéalisée dans 

le souvenir presque douloureux .

Texte puissant et sublimement poétique.

Très beau Gabriel .

 

@Diane

Vous avez perçu comme à votre habitude l'intention. Elle vous a touchée. Oublions le sublime et ne gardons que la poésie. Celle là est un petit Taj Mahal que je dédie à l'objet de ma flamme. Je vous remercie d'en partager l'émotion.

Il y a 12 heures, Eathanor a dit :

Il est impossible et absurde d'établir un classement dans l'absolu des poèmes d'un auteur. Pourtant, il m'est impossible de ne pas penser que celui-ci est un petit chef-d'oeuvre au milieu de toutes les pépites déjà offertes par ta plume.

@Eathanor

Merci Guillaume. Pour une fois je reste sans voix.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

Bonjour @Gabriel Montigny

 Quand l'absence  nourrit l’obsessionnel  souvenir d'une ladie  héroïne du conte à rebours sentimental,

Quelques shoots entrent les pieds  libèrent  l'idée fix : La poésie est la seul drogue dure qui soigne le manque.W

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...