Jump to content
Jeep

Souvenir d’enfance

Recommended Posts

Jeep
Posted (edited)

Je me souviens de cette plage des Corbières 

Où enfant je courais et sautais dans les mares

Et faisais naviguer le bateau éphémère 

Acheté le matin au marchand du bazar

 

La crevette incolore au fond de l’eau si claire

Prise dans l’épuisette était fruit du hasard

L’anémone de mer conservait son mystère 

Je trouvais dans les creux des coquillages rares

 

De sable le château par la mer menacé 

Résistait un instant avant de s’affaisser 

Le soleil commençait à baisser dans le ciel

 

Il fallait rassembler nos affaires mouillées 

Puis gravir l’escalier menant au parc boisé 

Aurais-je cru ce jour à jamais immortel

 

Edited by Jeep
  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Surfeur

Un éclat d'enfance à la manière de Gérard de N.

Très agréable lecture.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Charles Boveaud

Excellent poème sur la mélancolie et la joie d'un instant sur une plage, enfants...Vrai qu'il es toujours délicieux de vous lire !

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

J'ai toujours un pincement au cœur quand je côtoie des enfances heureuses.

  • Attristé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Natacha Felix

Bonjour

Les souvenirs d'enfance sont toujours touchants. 
Vous décrivez bien le sentiment d'éternité que l'on peut éprouver lorsqu'on n'a pas assez vécu et que l'on ne sait pas encore que rien ne dure.
Sur la forme j'aurais évité le e tombant sur la césure dans le 9ème vers (sa-ble) afin de conserver le rythme, mais c'est un détail.

Merci pour le partage 🙂 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep
Il y a 1 heure, Natacha Felix a dit :

Bonjour

Les souvenirs d'enfance sont toujours touchants. 
Vous décrivez bien le sentiment d'éternité que l'on peut éprouver lorsqu'on n'a pas assez vécu et que l'on ne sait pas encore que rien ne dure.
Sur la forme j'aurais évité le e tombant sur la césure dans le 9ème vers (sa-ble) afin de conserver le rythme, mais c'est un détail.

Merci pour le partage 🙂 

Je suis d’accord. C’est un poème ancien et j’ai toujours des difficultés avec la césure.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Un sonnet en forme de madeleine de Proust est toujours assez touchant.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

@Jeep

Un coup de cœur pour l'émotion que ce poème nostalgique m'a fait ressentir et pour les images des colonies d'enfance sur les plages  de St  pair sur mer remontées à la surface. W

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...