Jump to content
Filae77

Paysages marins

Recommended Posts

Joailes

Je ne saurais faire une analyse comme vous faites, je dirai simplement que votre poème est très beau, le titre était prometteur, je ne fus point déçue. ⚓

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane
Il y a 12 heures, Filae77 a dit :
La mer est possessive où le ciel est absent. 
Mais sa contemplation inspire l' écriture,
quand les rêves marins qui iodent nos peintures
s' abreuvent dans les larmes que pleure l' océan.

Je suis toujours admirative de ce genre de descriptions que je ne sais pas faire.

Il est vrai que je ne suis pas une contemplative, et ceci explique sans doute cela !

 

Beau poème Filae ! 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno
Il y a 12 heures, Filae77 a dit :
La mer est possessive où le ciel est absent. 
Mais sa contemplation inspire l' écriture,
quand les rêves marins qui iodent nos peintures
s' abreuvent dans les larmes que pleure l' océan.

J'adore ce passage. Puissamment poétique et mélancolique. BRAVO

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Charles Boveaud

Un beau poème de mélancolie et de contemplation d'une nature océane.

Il y a 13 heures, Filae77 a dit :
La raison s' exaspère ,mouvante et ensablée,                  
quand même la mémoire a le gout de l'oubli;
vaine illusion par où s' engouffre la folie,
que le temps aquarelle de couleurs délavées.

Très belle poésie ! BRAVOOOOOOOOOO

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

En son royaume de pierres

Ainsi combat le Finistère,

Et de blanches écumes irritées

Se fendent sur ses pointes acérées ;

Granits cruels au cœur du poète

Qui pourtant des armes lui prête !

Car si le vague à l'âme l'inonde,

Sa plume nostalgique devient féconde.....

 

Bravo Filae

"que le temps aquarelle de couleurs délavées"  Particulièrement original

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

@Filae77

 

 Un poème gravé dans un Pierre bien loti. W

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lina

Bonjour Filae77

De l'émotion à vous lire et relire, j'adore le Finistère et ses paysages tourmentés. 

Je suis admirative de cette capacité de contemplation qui guide votre plume, nous offrant ici des vers très prenants et des images magnifiques. 

Merci pour tout cela. 

V.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Il fait Breton par là, et du plus bel effet.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Un poème de cette qualité sur la Bretagne si précieuse à mon cœur ne pouvait qu'emporter mon suffrage.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filae77

Merci @Eathanor,  je suis tombé amoureux fou de la Bretagne alors que militaire ,je fus amené à ramasser du pétrole suite aux deux naufrages consécutifs

Amoco Tadiz puis Tannio  .(fin des années 70)   Je prêcherai un convaincu en prétendant que quiconque est allé une fois en Bretagne ne peux l' oublier  .  

Share this post


Link to post
Share on other sites
Thya
Le 06/08/2019 à 21:23, Filae77 a dit :
La raison s' exaspère ,mouvante et ensablée,                  
quand même la mémoire a le gout de l'oubli;
vaine illusion par où s' engouffre la folie,
que le temps aquarelle de couleurs délavées.

Bonjour Filae, très belle description de cette terre (terre/mer) et de ses mystères, particulièrement bien décrits dans cette strophe. Le troisième vers, "vaine illusion par où s'engouffre la folie", est un bijou de description d'une abstraction pourtant difficile à saisir en conscience (sans jeu de mots!)... Merci de m'avoir emmenée le temps de quelques instants sur une de mes terres, elle me manque un peu moins grâce à vous @Filae77

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filae77

Bonjour et un grand merci @Thya

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sasha
 
Oh j'ai beaucoup aimé le ton de ce poème, c'est beau !
Merci pour cette belle découverte !
Peut-être pourriez vous enlever toute ponctuation à la fin des vers pour ne pas arrêter la lecture, tout serait fluide, en plus vos vers coulent tous seuls. Je crois que vous ne pourriez garder qu'une seule majuscule, celle du début, mais je comprends aussi très bien votre parti-pris. En fait ce n'est qu'un modeste avis très personnel : j'aime bien quand la ponctuation est minimaliste.
 
 
  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...