Jump to content
Jean-Baptiste Fouco

Brume

Recommended Posts

Eathanor

Jean-Baptiste, vous verrez vite que je ne suis pas le plus doué pour faire des commentaires de texte doctes et universitaires. D'autres le font bien mieux. En revanche, je vous livre mon ressenti très empirique : c'est magnifique de spleen.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

Il me semble percevoir le même thème qui revient dans vos trois poèmes.

Les trois sont aussi forts. Et aussi douloureux.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes
Posted (edited)

Bienvenue parmi nous, @Jean-Baptiste Fouco ! Je pressens une montée en flèche rapide si vous continuez comme ça ! 😉 Ce poème est d'une grande beauté. Sur les trois titres, c'est le premier qui m'a attirée, je n'ai pas lu les autres encore. 

Edited by Joailes

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jean-Baptiste Fouco

Grand merci pour votre accueil Joailes.

Bien à vous,

JB

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jean-Baptiste Fouco
Il y a 16 heures, Eathanor a dit :

Jean-Baptiste, vous verrez vite que je ne suis pas le plus doué pour faire des commentaires de texte doctes et universitaires. D'autres le font bien mieux. En revanche, je vous livre mon ressenti très empirique : c'est magnifique de spleen.

Je vous avoue que je ne suis pas fan des commentaires doctes et universitaires quoiqu'ils puissent avoir leur utilité, je préfère ceux du coeur.

Merci à vous,

JB

  • Aimé 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gilliatt

Brume, je ne m'y suis pas perdu mais retrouvé dans une mélancolie semblable, tout commence et tout finit à la mer.  🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jean-Baptiste Fouco

En effet, " La mer, la vaste mer, console, console nos labeurs  "

Merci, 🙂

JB

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

Un poème dans lequel aime à se laisser couler.W

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Votre poème me fait songer au courant pictural préraphaélite, ainsi qu'à de troublantes réminiscences d'un éternel retour, de Tristan et Iseult et de mythes englouti dont ne subsiste plus que le glas sous les flots.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...