Jump to content
Sign in to follow this  
Joailes

Les roses intouchables

Recommended Posts

Joailes

Dans la clairière aux ondes vives,
le kiosque en fer forgé 
emprisonne les roses intouchables
le soleil caresse nos peaux
fatiguées de morsures
tu marches devant moi, la nuque fière
en portant le panier pour la dînette
comme autrefois où nous étions poupées
solitaires, mal aimées, avec nos cahiers
le vent nattait nos cheveux 
j’écrivais déjà en silence
tu dessinais les ombres imprécises

on est toujours mal aimées, disais-tu,
et je t'ai crue

Il ne reste dans l’herbe
que des traces de pas, 
des dînettes cassées,
des poupées sans bouche,
des sourires disparus.

Je suis revenue ce matin d'été
j'ai entendu ton rire 
qui descendait de la colline
éparpillant nos souvenirs
devant le kiosque à musique
aux roses intouchables
qui n'en finiront jamais de fleurir.

 

(J.E. Juillet 2019)

(photo personnelle)

P1100748.JPG

  • Aimé 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isabelle64

C'est un joli poème plein d'images et de nostalgie.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gilliatt

Bonsoir @Joailes, Ce poème me dit avec délicatesse la nostalgie d'une amitié d'artistes en devenir, une affirmation trop pessimiste,  

Il y a 4 heures, Joailes a dit :

on est toujours mal aimées, disais-tu,
et je t'ai crue

et peut-être le regret d'y avoir cru. J'aime beaucoup l'atmosphère de ce poème aux mélancoliques roses en fer forgé ❤️

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Une poésie douce et mélancolique, triste par moment qui distille un parfum qui caresse l'âme. C'est toujours un grand plaisir de te lire Joailes.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filae77
Posted (edited)
Il y a 19 heures, Joailes a dit :

Je suis revenue ce matin d'été
j'ai entendu ton rire 
qui descendait de la colline
éparpillant nos souvenirs
devant le kiosque à musique

Bonjour @Joailes, un cœur  pour ce beau texte, triste et empreint  d' une nostalgie bercée de regrets. Un découpage très précis .Le Kiosque  en

personnage central qui structure et ordonne , est mentionné logiquement en début et fin de poème . Comme les roses sont intouchables  , les rêves des

fillettes sont parfois inaccessibles, ne laissant  que de belles images (et de beaux vers) . Je remarque que dans la dernière partie , la nostalgie de

la période évoquée se double de l' absence de la compagne d' infortune  -> Je suis revenue ce matin d'été /j'ai entendu ton rire

Cette double évocation est particulièrement poignante car la fillette est dépositaire du même secret , soulignant leur émouvante complicité .

'en portant le panier pour la dînette comme autrefois où nous étions poupées' ->  magnifique !!!

 

 

Edited by Filae77

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ladouce

Bonjour @Joailes,

    Ce beau poème empreint de tristesse et de mélancolie, commence par un kiosque en fer forgé, qui emprisonne des roses intouchables mais se termine par un kiosque à musique, sur des roses toujours intouchables mais qui n’en finiront jamais de fleurir.

    Une bien agréable petite musique douce en fin de poème mais mon coeur balance Joailes : se sont les roses ou les souvenirs qui n’en finiront jamais de fleurir ? Peut-être les deux ? Question certainement stupide mais qui ne m’empêche pas d’apprécier ++++ce très beau texte. Merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Merci @Filae77 vos commentaires sont toujours pertinents, vous lisez avec attention et rien que pour ça, merci ! 

 

Merci @Ladouce les questions ne sont jamais stupides, quand on a la chance d'être lu et commenté, on ne saurait s'en plaindre ! Je crois en effet que les roses, comme les souvenirs n'en finiront jamais de fleurir ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Un poème que j'ai trouvé émouvant. Tu as l'art de convoquer les souvenirs avec efficacité. Difficile pour le lecteur d'y rester insensible. Et c'est tant mieux 🙂 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

Ce poème nostalgique, @Joailes semble évoqué  avec chaleur  et émotion une amitié d'enfance , un avant propos à un déjeuner évanouie pour jeunes filles  en herbe.W

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...