Jump to content
Marc Hiver

La Verge Marie

Recommended Posts

Marc Hiver
Posted (edited)

arameen3.gif

           Stèle en grès provenant de l'oasis de Teima

 

Ô traduction fautive
De l'araméen en langue de Tite-Live,
Même si toute mère est une Sainte Vierge
Pour son enfant,
                                    Marie, qu'on t'allume des cierges !


Verge Marie aurait-on lu,
Si dans la langue de Jésus :

image.png.89888a827f70f6224ca8f799069fe678.png'
À une lettre près, se dit verge...
                                                             ...et non vierge !


De nos secrets les mots ne sont-ils pas l'auberge ?
Car même au verbe de notre beau pays,
Entre la vierge et verge
il n'y a qu'un seul i,
                                         si petit !


Alors de sa verge d'airain
Doulce Vierge s'est fécondée ;
Et puis, de son sacré vagin,
Fils de l'Homme-Femme, elle a toute seule enfanté...
                                                                                                               son bébé !


Traduttore traditore disent les Italiens
Pour qui la femme est ou mère ou putain.

Qu'ils sachent que Marie se moque de leur bite,
Elle qui la fait rimer
                                          avec hermaphrodite !

 

                          enluminure.jpg100.gif

 

 

 

Edited by Marc Hiver
  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filae77
Posted (edited)
Il y a 3 heures, Marc Hiver a dit :

De nos secrets les mots ne sont-ils pas l'auberge ?
Car même au verbe de notre beau pays,
Entre la vierge et verge
il n'y a qu'un seul i,
                                         si petit !

Bonsoir @Marc Hiver, sans moyens réels de vérifier tes dires, je me contenterai d' apprécier ton style inventif, spirituel et truculent,

Cœur!!!

Edited by Filae77

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep

Effectivement nos deux poèmes convergent, mais je me demande si je ne préfère pas le tien plus léger et plus audacieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

J'aime l'audace de vos textes et cette faculté de décaper nos petites et fragiles certitudes avec humour et impertinence .Bravo Marc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane
Il y a 17 heures, Marc Hiver a dit :

Traduttore traditore disent les Italiens
Pour qui la femme est ou mère ou putain.

Qu'ils sachent que Marie se moque de leur bite,
Elle qui la fait rimer
                                          avec cénobite !

 

Il me manquait ce brave homme ! 😁

 

pardon pour le détournement de rime

ça s'appelle donner des verges pour se faire battre ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

L'enfant terrible de A.P. a encore frappé ! 🙂 J'ai lu votre poème au concierge qui, malgré ses quatre-vingt berges, aime les brèves d'auberge. Je l'entends rire encore, au fond du couloir. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Non seulement ce texte est impertinent en diable (c'est le cas de le dire) mais de plus, il est diablement (bis repetita) bien écrit. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...