Jump to content
Filae77

Alouette Lulu

Recommended Posts

Marc Hiver

@Filae77,

 

Le retour de @Filae77, et un retour gagnant ! 

 

Bien entendu je suis fan des cris d'oiseaux :

 

il y a 7 minutes, Filae77 a dit :
Lullulullu Duliduli 
     Lullulullu Duliduli.

Quant à la fin... c'est toujours triste la mort d'un animal :

il y a 7 minutes, Filae77 a dit :
L' aube est levée sur les halliers;
Fusils de chasse et carabines.
Et l' oiseau gît écarquillé,
plombé d' éclats de chevrotine. 
Une âme ailée s' en est allée;
La vie était - La vie n' est plus.
  - Adieu Alou- ette Lulu.  

La forme de ton poème cristallise bien le sujet et transporte notre émotion. Merci pour ce bon moment de lecture et de méditation.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Un plaisir de lecture, c'est vrai, frais, on se laisse griser comme éperdu de liberté et de soleil. Joli poème.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Votre poème ressemble à un gazouillis d'oiseau. Bravo ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep

Malheureusement les oiseaux ne disparaissent pas à cause de la chasse mais à cause des produits chimiques qui empoisonnent l’environnement et font taire définitivement l’alouette.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ladouce

Bonjour @Filae77,

 

    Merci pour ce poème si agréable à lire et qui nous transporte dans cette nature, qui enchante toujours celles et ceux qui savent l’observer, l'écouter et trouver refuge, pour s’y ressourcer. Bravo et encore merci pour ce délicieux moment de lecture.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Maxence J.
Posted (edited)

La nature semblait bien en harmonie mais surtout en symphonie. Dommage que quelques lourds tambourds coupent nos solistes aviaires.
Ce trait entre les deux dernières strophes qui casse la lecture est brillant, comme si les coups de feux avaient mis fin à la fluidité du chant et à la vie de l'alouette.

Edited by Maxence J.
  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Une poésie vivace et polymorphe qui n'est pas sans me rappeler le souvenir d'Henri Michaux et de son obsédante quête à défaire le quotidien. Je retrouve ici la même inventivité qui bouscule, emporte le cœur et l'adhésion.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

J'espère que personne ne s'avisera de la plumer....

 

Bel hommage à ces oiseaux qui ne se cachent pas pour mourir. 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tristamourir

très belle poésie qui m'a procuré un grand plaisir de lecture. J'aime beaucoup forme et fond.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Une poésie musicale dans laquelle l'oreille peut aisément deviner un concert de trilles et autres chants dont la Nature a le secret. Merci pour ce beau moment de lecture.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gilliatt

Bonjour @Filae77 , il y a dans ce beau poème beaucoup d'émotion, une innocence  abattue dont le  chant disparaît, nous laissant appauvris de ce cadeau de la nature, alors l'esprit va plus loin et s'interroge sur la Mort, terme de toute vie...

J'aime la forme élégante et originale de ce poème,  en harmonie avec le propos, ainsi que le fond dont chacun possède sa certitude ou sa croyance, un bon moment de réflexion et aussi de plaisir.  🙂  

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...