Cassiope

L'attrapeur de rêves

Messages recommandés

Cassiope

Je suis l’attrapeur de tes rêves
Quand le doute habite ton cœur
Je veille au grain et je soulève
Le voile incertain de tes peurs.

 

Je te protège à chaque instant
Lorsque tu dors pendant la nuit
Quand tes pensées sont endormies
Au royaume de ton présent.

 

Tissant ma toile d’araignée
Je capture les feux-follets
Les mauvais génies rassemblés
Dans les mailles de mon filet.

 

J’éloigne tous les maléfices
Quand les démons veulent entrer
Dans ta vie et ta destinée
Les traînant dans un précipice.

 

Je suis l’attrapeur de tes rêves
Qui accroche à tes espérances
L’éclat du soleil qui se lève
Sur ton porte-bonheur ou chance.

Janvier 2013

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eathanor

Atrapasuenos-background-free.thumb.jpg.0801b25f76465ee1d026b9ea4f0a6c70.jpgCe poème fait écho à mon voyage en avril dernier sur la cote Ouest américaine. Ayant fait près de 5000 km en 10 jours, je vous laisse imaginer combien d'endroits furent arpentés pas nos souliers poussiéreux... Parmi ces étapes incontournables figurait Monument Valley,  un site naturel situé à la frontière entre l'Arizona et l'Utah. Si vous ne vous représentez pas ce lieu, pensez à un film comme  Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone où deux scènes y sont tournées. Ce site se trouve dans la réserve des Navajos et à ce titre, ce sont eux qui récoltent les droits d'entrée mais aussi qui proposent des guides pour découvrir ce magnifique parc national.

 

Nous avons pris un de ces guides qui nous a raconté l'histoire des Navajos. Ce dreamcatcher (capteur de rêves ou attrapeur de rêves chez nous) est un élément central de certaines cultures amérindiennes. Pour la faire courte, les capteurs de rêves sont accrochés du côté où le soleil se lève, afin que la lumière du jour puisse détruire les mauvais rêves qui se sont installés dans les perles et les fils de la toile.

 

Comme on peut le voir à gauche, c'est un bien bel objet et nous en avons ramené un dans nos bagages. Il trône fièrement dans notre chambre. Pour être franc, je ne peux pas dire que je cauchemarde moins à présent car il est heureusement rare que des mauvais rêves viennent fracasser mes nuits. Mais la philosophie de l'objet est sympathique.

 

Je comprends donc @Cassiope que vous ayez choisi de lui consacrer un poème.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
joailes

Voici un fort joli sujet : je suis très friande des légendes amérindiennes, et je dois dire que "les capteurs de rêves" ont bien capté toute mon attention ! (J'ai, d'ailleurs, le mien, comme il se doit !) Encore une fois, tu signes là un très beau poème. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cassiope

Merci à  vous @Eathanor pour ces précisions que je connaissais bien sûr d'où ce poème. 

J'ai aussi fait la traversée mais de Chicago à Seattle. Un voyage différent des treks mais tout aussi enrichissant.

@joailes les légendes amérindiennes m'intéressent aussi. Amitiés à vous deux !

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites