Jump to content
Gabriel Montigny

Sans rime ni Raison

Recommended Posts

Gabriel Montigny

les poèmes sans rimes
s’enrhument


même un grog de rhum
ça rame


en face-de-carême
de groom


des étranges licornes
lucarnent


de Paris à Lausane
luzernent


et chiadent des poèmes
puit-âmes


Arrète ton Char
René


passe donc l’é-Ponge
Francis


Une Bonnefoy
pour toute


Revenons à l’antique
L’Attique


osons les si tristes tics
d’antan


et sonnons des sonnets 
sonnants


Chassons le vers libre
le ladre


le mettre en prison
présent


couvert d’un vers laine
violon    
 
 
 
 

  • Aimé 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Carine

Je n’ai pas lu ce poème je l’ai fredonné, 

musical et talentueux, bravo. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gilliatt

Bonsoir @Gabriel Montigny, j'aime beaucoup ce talentueux lâcher de vapeur aux multiples références, c'est réjouissant à lire et mériterait une étude approfondie, j'ai pensé à Léo Ferré et à sa chanson ''Poètes vos papiers'', dans la même veine. bravo ! ❤️ 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

De la musique avant toute chose,
Et pour cela préfère l'Impair
Plus vague et plus soluble dans l'air,
Sans rien en lui qui pèse ou qui pose.

 

Votre texte correspond en tous points aux préceptes de Verlaine.

bravo.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Ce poème est une chanson.  Il ne peut pas en être autrement.

Comme @Gilliatt, j'ai pensé à Léo Ferré mais également à Brassens. Des références plutôt flatteuses 🙂 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Julien Ertveld

Encore mieux c'est du Montigny pleine peau , à relire et relier

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fleur de poème

Un texte qui est tricoté d'un bout à l'autre avec de nombreuses références à des poètes talentueux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Gabriel Montigny,

 

Il y a 20 heures, Gabriel Montigny a dit :

passe donc l’é-Ponge
Francis

C'est mon préféré ! Bravo !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

@Gabriel Montigny votre écriture est, décidément, très riche. J'ai trouvé ce poème un peu différent de ceux dont vous nous régalez depuis le début. J'en ai aimé les déclinaisons toutes en finesse. Bravo. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep

Le pré vert du Rhin beau

Où le genêt reverdit

Et sa main 

Quand elle boit l’eau de la fontaine 

Sont pour Edgar poésie 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Ces auteurs acclament votre univers poétique car tout le reste est littérature...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny
Le 10/07/2019 à 21:28, Carine a dit :

Je n’ai pas lu ce poème je l’ai fredonné, 

musical et talentueux, bravo. 

@Carine

J'ai en effet ici recherché pour l'essentiel la musicalité, celle de la rime babebine, ou plus précisément comme le souligne Jean Orizet dans son dictionnaire de la poésie: " la contre assonance [...] substitue en fin de vers l'identité sonore de la consonne à l'identité sonore de la voyelle."

Le 10/07/2019 à 23:36, Gilliatt a dit :

Bonsoir @Gabriel Montigny, j'aime beaucoup ce talentueux lâcher de vapeur aux multiples références, c'est réjouissant à lire et mériterait une étude approfondie, j'ai pensé à Léo Ferré et à sa chanson ''Poètes vos papiers'', dans la même veine. bravo ! ❤️ 

@Gilliatt

La citation m'honore car je tiens Léo Ferré pour un authentique poète. Cette chanson, "Poètes vos Papiers" fait partie de mes préférées de son répertoire.

Le 11/07/2019 à 09:43, Diane a dit :

De la musique avant toute chose,
Et pour cela préfère l'Impair
Plus vague et plus soluble dans l'air,
Sans rien en lui qui pèse ou qui pose.

 

Votre texte correspond en tous points aux préceptes de Verlaine.

bravo.

@Diane

Vous ne sauriez me faire plus grand compliment. J'ai pour Verlaine l'admiration la plus absolue et la plus fraternelle. De toute évidence, son "Art poétique" que vous citez est mon poème de chemin, de chevet et d'aventure!

Le 11/07/2019 à 10:40, Eathanor a dit :

Ce poème est une chanson.  Il ne peut pas en être autrement.

Comme @Gilliatt, j'ai pensé à Léo Ferré mais également à Brassens. Des références plutôt flatteuses 🙂 

@Eathanor

Oui je partage votre opinion, 😉 ces références sont flatteuses pour un si petit texte qui fait simplement un éloge discret de la rime.

Le 11/07/2019 à 11:14, Julien Ertveld a dit :

Encore mieux c'est du Montigny pleine peau , à relire et relier

 

@Julien Ertveld

Ne vendez pas la peau du Montigny avant de l'avoir tué ! 😄

Le 11/07/2019 à 17:37, Fleur de poème a dit :

Un texte qui est tricoté d'un bout à l'autre avec de nombreuses références à des poètes talentueux.

@Fleur de poème

Que l'image du tricot me sied à merveille car j'ai fait ici, une rime à l'endroit, une rime à l'envers!

Le 11/07/2019 à 17:59, Marc Hiver a dit :

@Gabriel Montigny,

 

C'est mon préféré ! Bravo !

@Marc Hiver

Francis Ponge est aussi un des mes auteurs de chevet et je relis "L'Etat des Choses" comme un grimoire dont je voudrais percer le secret!

Le 11/07/2019 à 20:49, Joailes a dit :

@Gabriel Montigny votre écriture est, décidément, très riche. J'ai trouvé ce poème un peu différent de ceux dont vous nous régalez depuis le début. J'en ai aimé les déclinaisons toutes en finesse. Bravo. 

@Joailes

Je m'efforce d'aborder tous les styles c'est le propre de ceux qui n'en ont pas. Et si vous vous régalez je ne peux que vous souhaiter "Bon appétit!*"

 

 

* en français dans le texte

Le 12/07/2019 à 00:24, Jeep a dit :

Le pré vert du Rhin beau

Où le genêt reverdit

Et sa main 

Quand elle boit l’eau de la fontaine 

Sont pour Edgar poésie 

@Jeep

Jolie variation sur les noms de nos dieux les poètes ou de nos poètes, les dieux!

Le 12/07/2019 à 21:08, Frédéric Cogno a dit :

Ces auteurs acclament votre univers poétique car tout le reste est littérature...

@Frédéric Cogno

Tel le roseau de La Fontaine, je ploie sous le compliment mais ne romps pas 🙂 !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...