Jump to content
Julien Ertveld

Il sculptait le sable

Recommended Posts

Julien Ertveld

Et la vague en glissant

A emporté ton âme

Séléné en rêvant

Vis vaciller sa flamme


 

Elle brillait douce et tranquille

Ses rayons dansant sur la houle docile

Chaque vague dont le diamant brille

Emporte son lambeau de l’étoffe fragile


 

De tes rêves, en fuyant

Ton cœur indéchiffré

De ta peau en roulant

Ton corps toujours hâlé


 

Et la vague en glissant

Ton âme a emporté


 

Âme angoissée

Meurtrie par chaque instant

Âme libérée

Ravie par le néant


 

Et la vague en glissant

Sur le sable doré

De tous les écorchements

De ton âme, t’as libéré.


 

Peintre, sculpteur de sable

Amar au pinceau vibré

Redeviens l’indéfinissable

Transcende un instant

Irréel et imprégné


 

De ton obscure clarté.


 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Julien Ertveld

Il s'agit d'un hommage à un peintre dont certaines toiles faites de sable collé dans les tons bleutés pouvaient évoquer une mer du nord. Mais cet artiste était un écorché vif que toute critique faisait douter de son talent.  Le texte évoque sa mort volontaire sur une plage de Grèce. Il s'appelait Amar. Il est mort avant de voir son talent reconnu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver
Posted (edited)

@Julien Ertveld,

 

Si ses toiles avaient la qualité de tes poèmes, il devait pas être mauvais peintre, le gars !

 

Tu peux pas ajouter une chtite photo, pour voir ?

Edited by Marc Hiver

Share this post


Link to post
Share on other sites
Julien Ertveld
Posted (edited)

Héla non, c'est beaucoup trop loin, plus de trente ans et  j'ai bien peur qu'elles soient perdues., Mais le souvenir est toujours présent.

Edited by Julien Ertveld

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

Le ressac fait son oeuvre, indéfiniment. Pour tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Il est dommage que la ch'tite photo réclamée par @Marc Hiver ne soit pas possible.  Votre poème rend un bel hommage à son talent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Il est symptomatique qu'une oeuvre picturale d'un artiste perdu soit évoqué par la poésie, finalement incantatoire non pas du souvenir de l'image, mais d'un effort à restituer par le langage le ressenti de l'oeuvre contemplée jadis et d'y mêler le destin tragique d'un artiste.

Au fond la poésie ne recherche pas le rapprochement au réel mais bien sa mise à distance par le filtre (philtre?) du langage, véritable élixir magique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...