joailes

Femme de feu

Messages recommandés

joailes

O femme de feu aux yeux khôlés de braise,

       Tu me séduis un soir dans des parfums d'Orient,

Tes mots d'amour ardents furent la genèse

En mon cœur douloureux et brûlant.

 

O femme de feu dans tes rouges atours,

Je ne sus jamais quel était ton secret ;

Tes silences comme tes murmures d'amour

Ont envahi mon être prisonnier à jamais.

 

Il eût fallu fuir que je ne l'aurais pu,

Comme pétrifié par ton corps d'albâtre ;

Tes cheveux en flammes sur ma peau nue

Brûlaient mes yeux, tel le feu, dans l'âtre.

 

Un jour je ne vis plus que des cendres

O femme de feu, où t'es-tu donc enfuie ?

Mon cœur devenu froid ne sut comprendre

Mais ton parfum resta en mon âme enfoui. 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites