Jump to content
Marc Hiver

Stances de la dame au strapontin

Recommended Posts

Marc Hiver
Posted (edited)

caricature_m%C3%A9tro.jpg

                   La Metropole.com (détail)

 

Debout dans le métro, des têtes de pantin

Qui toisent, mécontents, la dame au strapontin.

Et de leur corps à corps, peu s'en faut bouche à bouche,

Ces seins contre ce torse, obligé qu'on se touche !

Pourtant aucun frisson ne doit dans ces transports

Arracher d'émotion, d'élan franco de port.

C'est que de nous, le métro transpire,

C'est qu'autour de la dame, l'humanité soupire,

Mais sur son visage,

Et dans ses yeux, je vois ses paysages !

 

Hippias le débauché, par l'odeur alléché,

Voudrait que l'on jouît d'une promiscuité

Propice au lâcher-prise, aux plaisirs voluptueux

D'un accord de hasard accueillant de leurs vœux,

Tentation consentie aux humains dans la rame

— Hors tripotage honteux, interdit, que l'on blâme !

C'est que de nous, le métro transpire

C'est qu'autour de la dame, l'humanité soupire,

Mais sur son visage,

Et dans son sourire, je vis ses paysages !

 

La voiture en station se vide peu à peu.

Et la dame sans âge, avec son air heureux,

Sur le strapontin flou de ses rêves perdus,

Est la seule à vibrer dans son malentendu.

Parlant à un ami, ou à ce qu'il en reste,

Du geste à la parole, elle se manifeste.

C'est que de nous, le métro transpire,

C'est qu'autour de la dame, l'humanité soupire,

Mais sur son doux visage,

Et de par son regard, j'aime ses paysages !

 

Quand vient le terminus de ses rêves d'enfant,

La dame au strapontin se lève en recherchant

Sans doute un être humain vivant dans cet enfer.

Un bout de ligne, un bout de vie, à bout de nerfs...

C'est que de nous, le métro transpire,

C'est qu'autour de la dame, l'humanité soupire,

Mais sur son visage...

Et de par son regard... mes propres paysages.

 

 

Edited by Marc Hiver
  • Aimé 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Julien Ertveld

Métro: Symbole de la vacuité du trop plein (aux heures de pointe). Et des personnes isolées dans leurs états d'âme, comme cette dame si souvent rencontrée au milieu des foules indifférentes. Joli texte plein de sensibilité.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Un portrait cruel d'une humanité qui devient objet, sérielle et avide. Et l'on songe au cynique et à Diogène. 

 

Et nous cherchons en vain, un homme.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tristamourir

J'aime bien forme et fond. Un portrait d'une activité humaine parfaitement bien poétisé. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

J'ai kiffé 

Le 05/07/2019 à 14:21, Marc Hiver a dit :

Sur le strapontin flou de ses rêves perdus,

c'est une belle image !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gilliatt

Bonsoir @Marc Hiver Ce poème me ramène à l'époque où je passais trois heurs par jour dans le bus et le métro parisiens, j'y retrouve tout, et notamment ces personnes croisées parfois, au regard habité d'un ''ailleurs'', ou au sourire tourné vers l'intérieur, moi je survivais en me plongeant dans le manuel de navigation des Glénans.

Cette évocation de la sociologie des ''sardines en boîtes'' est très juste, le métro en dehors des heures de pointe est un autre lieu.

Un cœur, bien sûr. 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Vous signez ici l'un de vos poèmes parmi mes préférés. J'ai écrit plusieurs textes sur les transports en commun, ces lieux de passages,d'espoirs et de misères. Le portrait que vous en dressez est fort réussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...