Jump to content

Recommended Posts


Écrire en symboles
en runes inventées 
taire la douleur
en un cercle infini 
faire de Toi mon frère 
mon œil ouvert
c'est le voile qui se lève, la brume qui apaise 
les angoisses des falaises 
la nuée d'or que laisse le soleil dans sa course à la lune 
la main qui se tend pour saisir la tienne, celle qui s'applique le baume et caresse ta joue
lorsque la nuit tu pleures, seul(e) dans un lit bien trop grand comme un livre aux milles pages 

vides de tous mots
tu t'obstines à chercher l'encre
un signe un mot une crotte de mouche un moustique écrasé 
pourvu que tu comprennes 
alors que tout est écrit 
dans le blanc comme dans le noir
et partout ailleurs.

Edited by Mohè
ajout
  • Aimé 5
Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Mohè,

 

Etant donné la qualité formelle du poème ; compte tenu de l'émotion qui s'en dégage ; je te décerne, à l'unanimité de moi  et de mon autre, un coeur bien mérité !

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Filae77
il y a 29 minutes, Mohè a dit :

alors que tout est écrit 

Bonjour  @Mohè,  un cœur  pour ce très beau texte   (La rune  Wunjo  -> Joie   et le cercle -> Perfection),  des images évocatrices  et poétiques.

Et surtout  (à mon  sens)  une idée qui m'est chère et selon laquelle la Poésie ne s' appuie pas uniquement  sur la richesse  de la prosodie, ni

du champ lexical ou de la sémantique  (nécessaires surtout à sa traduction) ,mais avant tout sur sa faculté à établir des connexions , cad proposer

une grille de lecture donc de compréhension différente  -La Poésie est avant tout Révélation -.

@Myrtille  parlait   d' état d' esprit,   je dis moi Etat de grâce

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Jeep

Tout est écrit et le monde n’est qu’information pouvant s’écrire  par des signes. Tel est le message que je comprends dans les ellipses de votre beau poème. Je note aussi le caractère inclusif de seul(e), car le sentiment de solitude est universel.

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Un grand merci pour avoir su lire mes mots qui ne restent finalement que ça, des mots.

J'essaye de retranscrire. De mon mieux.

Gratitude.

Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

Faire de Toi mon frère...Là commence toute poésie et je rejoins Filae77 effectivement c'est un état de grâce. Bravo!

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Myrtille
Il y a 7 heures, Mohè a dit :

lorsque la nuit tu pleures, seul(e) dans un lit bien trop grand comme un livre aux milles pages 

vides de tous mots
tu t'obstines à chercher l'encre

Cela dit beaucoup et si bien dit cette comparaison, un lit si grand et si vide que tu te lèves pour écrire 

quoique aimant les grands espaces j’apprécie dormant encore mieux 😂 mais c’est moi. Belle lecture 

Link to post
Share on other sites

Je rejoins @Diane K..

 

Il y a là une puissance presqu'inhabituelle chez vous. Un texte construit en symboles qui peu à peu viennent éclairer l'acte ultime, celui d'écrire.

 

Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...