Jump to content

Ode à la résilience des cons


Recommended Posts

Marc Hiver

WARNINGpetit.gif

 

Con, l'éternel concupiscent
Sur la Terre s'en va pissant
À la raie des hurluberlus
Dont il est roi, le roi des cons.
Qu'en plein cœur son désir abscons
L'embroche de la barbe au cul !

Un barbecue rougi des braises,
Charbon de bois, ne l'en déplaise,
Le marquera du feu des flèches.
Bourreaux des cœurs, foyer de lares.
La châtaigne grille son lard,
Un mets de l'art et de la dèche !
 
L'Ardèche le sort de sa bogue,
À maturité le débugue
Quand l'involucre de bractées
Par tous les piquants de l'amour
Le libère dans un concours
De circonstances résiliées !

 

Edited by Marc Hiver
  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Filae77

Bonjour @Marc Hiver,  un cœur pour ce texte très bien écrit, quelques  traits d' union (  barbe au cul / barbecue  ,lard dèche / L' Ardèche)

-une écriture toujours aussi virtuose, mais j' ai du mal  à comprendre le titre où plus exactement à le corréler -

 

(ps: mais çà n' a rien à voir , j' ai passé un moment hier sur  ton article  relatif à la musique sur le cinéma D' Einseinstein, Canon  !!)

Link to post
Share on other sites
Gilliatt

Une philippique antique-on, où telle une andouille farfelue, volaille parfois agressive, la victime est embrochée et livrée  aux cautères carbonifères des feux de l'esprit, redoutable cuisine et vive Rabelais ! bravo ! 😎

Edited by Gilliatt
Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...