Jump to content
Marc Hiver

Mort sur Accents poétiques (2)

Recommended Posts

Marc Hiver
Citation

Je propose un feuilleton au fil de l'eau qui ne survivra qu'en fonction du nombre de ses lecteurs ! Il s'agit d'une enquête de l'inspecteur/trice Milouze apparu(e) pour la première fois dans la présente agora avec Belle, l'Andalouse de la CIA.

 

Épisode 2

 

L'inspectrice Milouze, grâce à un logiciel ad hoc et la complicité d'une huile essentielle d'Accents poétiques, réussit à s'introduire dans l'administration du site afin de lire les messages personnels que s'envoyaient les membres sur le forum.

C'est ainsi qu'elle découvrit un échange entre la victime, Marc Hiver, et une dénommée Lady Mary de Grandedame, sans doute le pseudo d'une admiratrice de l'héroïne de la série télévisée anglaise Downton Abbey.

En l'occurrence, la dame, si on en croyait son profil, cherchait une âme sœur de qualité sur ce Meetic littéraire.

Son premier message était sans ambiguïté :

— M'amour, m'amour, je voudrais rester vierge jusqu'à notre mariage !

Et l'ours mal léché, Marc Hiver, de la rassurer par retour de message :

— Ma douce amie, vous savez que le divin marquis écrivait qu'il y a plus d'un temple où sacrifier à Vénus ?

Lady Mary, sexuellement perplexe, prit son temps pour répondre :

— Comme c'est curieux, très cher, que nous puissions nous réjouir mutuellement par le haut et par le bas, sans pour autant flétrir la fleur que je vous destine pour le jour sacré où nous nous rencontrerons en vrai, IRL !

Le Casanova et néanmoins salopard numérique lui répondit immédiatement et sans ambages que son vœu serait réalisé, mais que dans l'intervalle, ils pourraient s'explorer à distance dans la joie du Seigneur, décontractés du gland et des ovaires, par la grâce de l'ADSL ou de la fibre et de Skype.

Elle le reprit par un nouveau message personnel où suintaient les appréhensions pudiques de la Noble Dame de Downton Abbey :

— Ramona, Ramona — elle l'appelait par son vrai petit nom qu'il lui avait révélé lors d'un échange précédent et dont elle usait dans ses moments de trouble — le Seigneur, l'Église ne condamne-t-elle pas ce sacrifice humain sur l'autel stérile de notre bon plaisir ?

Pour ferrer sa proie, Marc Hiver, membre démoniaque du forum, rétorqua :

— Dieu lui-même, lors de son big bang , n'a-t-il pas expulsé de son anus Dei et dans un gigantesque pet foireux, le monde qui est le nôtre ?

L'inspectrice Milouze comprit à la lecture de ce dialogue que la piste du caractère sacrilège des interventions du rimailleur mécréant prenait de la consistance pour expliquer son assassinat. Outre son poème blasphématoire sur la Verge Marie (pas encore publié)
, il avait commis quelques vers intitulés vulgairement Le Pet de dieu, une comptine profane Au pays de la Vierge de Jouy et même, c'est pas Dieu possible ! une sorte de cochonnerie hédoniste  À oilpé tout l'été. De quoi titiller et armer la main d'un Ravaillac fanatique par ceux qui voyaient dans la poésie une image éthérée préfigurant sur cette terre la beauté et la pureté du paradis céleste.

 

À Suivre (en fonction des retours !)

  

 

 

 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filae77

Bonjour  @Marc Hiver,   Lady Mary titre chanté par David Alexandre Winter ( Hiver donc)  ,une coïncidence ?

la dame, si on en croyait son profil  -> il y a beaucoup de femmes sur le forum dont  l' avatar les représente de profil ? A suivre....

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marc Hiver

@Filae77

Le 04/07/2019 à 10:29, Filae77 a dit :

il y a beaucoup de femmes sur le forum dont  l' avatar les représente de profil ?

Je ne vois vraiment pas !🤔

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor

Cette suite est une intéressante mise en contexte de vos précédents poèmes. Pour ce qui est de Lady Mary, chacun lui prêtera les traits de celle qu'il voudra 🙂 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Julien Ertveld
Posted (edited)

Milouze est bien le petit ami de Lisa Simpson?

 

D'autre part, ton "pet de Dieu" me remet en mémoire ce poème :

 

Dieu, se sentant l'estomac lourd

Trouva les cabinets bouchés

En jurant Il s'isola dans la nature

Pour n'être pas vu

Et Dieu fit les hommes.

Edited by Julien Ertveld
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

Comme j'aime bien l'absurde je file lire le n°3 de cette passionnante saga. 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...