Jump to content
Nomal' sland

Le bidule

Recommended Posts

Eathanor

Je ne sais pas ce que vaut réellement votre cœur, mais celui que je vous dépose a une certaine valeur donc prenez-en soin 😉 

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gilliatt

Bonsoir @Nomal' sland, un cœur qui bat, c'est l'essentiel, ne vendez pas ce matériel, ou bien vous rimerez au ciel ..:), il y a du Boris Vian dans ce récit qui finit bien, agréable lecture, intrigue adroitement menée, versification soignée, rien que du plaisir, la gaité en prime, Merci !🙂

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diane

Epatant ce bidule qui vous a fait écrire un texte tout aussi épatant et même touchant; un coeeur !

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Alors il faudra me pardonner, mais en vieux cinéphile je n'ai pas pu m'empêcher de songer au final des Visiteurs du soir:

 

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

...  un coup de cœur immédiat pour moi ! et c'est vrai que quand on s'approche ... il bat, il bat !

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland
Le 05/07/2019 à 18:43, Gabriel Montigny a dit :

Alors il faudra me pardonner, mais en vieux cinéphile je n'ai pas pu m'empêcher de songer au final des Visiteurs du soir:

  

bonjour @Gabriel Montigny

 

je vois que nous avons quelques références cinéphiliques communes, bien que mon visiteur fût plutôt du jour que du soir.W

Share this post


Link to post
Share on other sites
ouintenabdel

 

Bonjour Nomal' sland

Si j’ai bien compris, vous dénoncez, en tout cas superbement bien, ces passions virtuelles, ces amours incertaines qui se quémandent via ces nouvelles technologies de l’information. La morale du conte : rien ne peut remplacer les vraies passions qui se vivent dans une réalité tangible, palpable, loin du monde factice, incertain, trompeur où le cœur (une métonymie de l’amour) se monnaie comme un vulgaire objet. Le cœur n’est plus un cœur, ce n’est plus qu’ « un  bidule », « un truc », « un machin », une mécanique. « il a en corps du ressort » : joli jeu de mots : « en corps » = encore, l’expression : « avoir du ressort » évoque les ressorts d’une mécanique. J’ai beaucoup apprécié cette révélation finale créant un effet de surprise. Ce bidule n’est autre que le cœur de celui qui parle dans votre très beau poème. Qui ne renonce pas au combat bat qui bat. La dernier vers  "Approchez-vous il bat, il bat" fait écho à la 1re strophe :

« J’ai trouvé un machin bizarre,

Un truc, article de bazar

Ou tout comme, au teint vert de gris,

Moite, difforme et rabougri. »

 Très belle réussite. Bravo.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...