Jump to content

Les tridents de Neptune


Recommended Posts

Gilliatt

Enfant blessée, fée douloureuse,

La vie la heurte à tout instant.

Sous le bateau la mer se creuse,

Jamais pour lui de vent portant.

 

La vie la heurte à tout instant,

Son âme se voudrait joyeuse.

Jamais pour lui de vent portant,

Mais toujours vagues furieuses.

 

Son âme se voudrait joyeuse,

Le cœur serré, serre les dents.

Mais toujours vagues furieuses,

De Neptune ont les durs tridents.

 

Le cœur serré, serre les dents,

Sous les sourires, armes de fée.

De Neptune ont les durs tridents,

Chaque vague en est hérissée.

 

Sous les sourires, armes de fée,

Sous les rires larmes d'enfant.

Chaque vague en est hérissée,

Le déchirant à chaque instant.

 

Sous les rires larmes d'enfant,

Cris silencieux plainte voilée.

Le déchirant à chaque instant,

Sous l'œil de la nuit étoilée.

 

Cris silencieux plainte voilée,

Enfin le bateau attendu.

Sous l'œil de la nuit étoilée,

C' est pour toi que je suis venu.

 

Enfin le bateau attendu,

S' incline devant l'âme houleuse.

C' est pour toi que je suis venu,

Enfant blessée, fée douloureuse.

 

  • Aimé 3
Link to post
Share on other sites
Ouintenabdel

Très beau texte. Dès la lecture des premiers vers, on  prend en pitié cette enfant aux prises avec les affres de la vie : « La vie la heurte à tout instant. ». Heureux dénouement! Le bateau sauveur d’âmes en peine  va l’emporter vers de meilleurs horizons.

Très belle réussite !

Link to post
Share on other sites
Carine

J’aime les poèmes qui accueillent en leur sein les enfants blessés, et puis encore un bel  exercice de style! Bravo. 

Link to post
Share on other sites
Jeep

Enchantement du rythme lancinant du pantoum où il est question d’une course en mer bravant les éléments pour retrouver une enfant blessée. Envoûtant!

Link to post
Share on other sites
Gilliatt

Merci @ouintenabdel, pour ce commentaire plein de sagacité et de bienveillance, oui, bateau sauveur d'âme, car bien sûr, c'est une allégorie où chacun ou chacune peut s'identifier.

Merci @Carine, je suis aussi très attentif aux chagrins d'enfants qui parfois témoignent de profondes blessures, je sais aussi que quelques gestes d'attention peuvent tout changer.

Merci @Jeep, votre commentaire est très juste et ce poème, comme souvent, fut vécu, malheureusement sans succès.., j'exorcise peut-être là un douloureux souvenir.

  • Aimé 1
Link to post
Share on other sites
Frédéric Cogno

L'exercice poétique est fort bien réussi, les images sont touchantes. Un vrai plaisir de lecture. Bravo!

Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...