Jump to content
Sign in to follow this  
Jeep

Conscience (d’après Eugène Guillevic)

Recommended Posts

Jeep
 

Quand le coq a crié la chair et le soleil

Et que la basse-cour a crié par le sol

Par ses gorges d’insulte en une gigue folle

Qui atterre déjà le tout premier sommeil 

 

C’est la loi de la nuit et la dernière annonce

Du contact maléfique aux mains de la terreur

Et le saisissement en guise de semonce

Du retour de l’effroi qui vient serrer les cœurs 

 

De tous les corps tremblants et doux dans les terriers

Blottis humble gibier offert au meurtrier 

Comme le frêle trèfle à leurs dents besogneuses 

 

Alors dans la maison s’allument les bougeoirs 

Pour aider l’écolier à finir ses devoirs 

Dont il est détourné par une  humeur rêveuse

 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
ouintenabdel

Une belle façon de revisiter un poème emprunté à autrui,  d’y apporter sa touche personnelle. Aussi beau que l’original ! L’élève peut égaler le maître et peut-être le dépasser ! Merci du partage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep

Cette revisite de poème, je la pratique en toute humilité, à la façon d’un peintre qui s’efforce de reproduire une œuvre magistrale, pour mieux se l’approprier et pour rendre hommage à son auteur. Je transforme la prosodie et j’ajoute mes mots à ceux du modèle en essayant de ne pas le trahir et en prolongeant son propos pour en faire une œuvre originale.

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gilliatt

Bonsoir @Jeep, essai réussi, bien que je ne connaisse pas ce maître, votre poème a sa propre respiration et nous convie dans une ambiance crépusculaire un peu inquiétante, tempérée par la lumière de l'étude et du savoir allumée par l'écolier. bravo ! 🙂

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eathanor
Il y a 17 heures, Gilliatt a dit :

Bonsoir @Jeep, essai réussi, bien que je ne connaisse pas ce maître, votre poème a sa propre respiration et nous convie dans une ambiance crépusculaire un peu inquiétante, tempérée par la lumière de l'étude et du savoir allumée par l'écolier. bravo ! 🙂

Je fais mien le commentaire de Gilliatt qui me parait dire l'essentiel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Joailes

@Jeep Bravo, simplement. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

@Jeep

 

Le 01/07/2019 à 00:57, Jeep a dit :

Alors dans la maison s’allument les bougeoirs 

Pour aider l’écolier à finir ses devoirs 

Dont il est détourné par une  humeur rêveuse

 

Je n'ai pas vu venir le tercet final qui vient plus que relativiser les stances précédentes marquées par leur humeur sombre et ténébreuse.W

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...