Jump to content
Sign in to follow this  
Maxence J.

Romantique Moderne - Le quai du matin

Recommended Posts

Maxence J.
Posted (edited)

C'est une place où la société s'éveillait
Sur les faces pendues de ceux qui sommeillaient.
Avant l'aube, six heures du matin : "réveille-toi !"
Pour partir, sur le quai, et dire "Bonjour toi !"

Quand le quai se bondait dès l'aube du matin,
Et qu'il sortait, de mains, du poivre m'embaumant,
Au loin, le temps fuitait sur les lignes du train.

Le soleil inondait, du ciel de bleu satin,

L'air devenu humide dans ce long instant
Où la chaleur, liquide au corps, collait mes mains.

Leurs mines étaient grises et leurs tons s'enflammaient
Quand, sur les fraîches peau, leurs teints se postérisaient.
Et le temps, les quittant, faisait durer pour soi
Cet instant où, priant, ils demandaient un toit.
 

 

Edited by Eathanor
Correction d'une faute
  • Aimé 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel Montigny

Votre poésie est impressionniste et impressionnante de justesse, par ces touches où les mots font plus que de se limiter aux analogies des images convenues pour laisser place à votre personnelle vision de la langue. 

 

Bravo!

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jeep

J’aime beaucoup les descriptions décalées: « les faces pendues », « le quai se bondait », «  le temps fuitait », « leurs teints se postérisaient ». Je déduis de votre poème que ce quai se situe probablement dans un pays tropical...

 

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gilliatt

Bonsoir @Maxence J. , ce poème me rappelle les sensations fugitives de mes trajets en transport en commun, du temps où j'étais étudiant, chaque visage était pour moi une devinette sans réponse, et je me souviens aussi des mains tendues bousculées par le flot des voyageurs..:) Merci, 🙂

  • Aimé 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filae77
Le 30/06/2019 à 13:06, Maxence J. a dit :

Et le temps, les quittant, faisait durer pour soi
Cet instant où, priant, ils demandaient un toit.

Bonjour @Maxence J., un cœur pour ce très beau texte, je rejoins @Jeepsur sa contextualisation supposée du texte (du poivre m'embaumant,

Où la chaleur, liquide au corps, collait mes mains....)
 

je note quand même  Le soleil innondait  -> inondait  ?

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Maxence J.
il y a une heure, Filae77 a dit :

je note quand même  Le soleil innondait  -> inondait  ?

Et mince, je ne peux plus éditer le texte. Cette faute sera éternelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filae77

@Maxence J.   ,vous pouvez demander au  Webmaster eathanor    de corriger . 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nomal' sland

Bonjour @Maxence J.

j'ai connu dans une autre vie les quais bondés, le temps compté, j'ai retrouvé quelques effluves passées dans votre poème  intense.w

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

Association régie par la loi du 1er juillet 1901, Accents poétiques vise à promouvoir les auteurs littéraires méconnus ou peu connus à travers la publication de recueils à compte d’éditeur. En offrant un forum de poésie à toutes les personnes désireuses de partager leurs muses, nous souhaitons également permettre à toutes les plumes de s'ébattre librement en ligne dans un cadre ouvert mais néanmoins garant d'une certaine qualité littéraire à travers les sélections de notre comité de rédaction.

×
×
  • Create New...